Multi-Cloud : Microsoft Azure et Oracle Cloud se rapprochent

Bases de donnéesCloudData & StockageDatacenters

Microsoft et Oracle interconnectent les services d’Azure tels qu’Analytics et IA, aux services d’Oracle Cloud, comme Autonomous Database.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Microsoft Azure et Oracle Cloud vont s’interconnecter, annoncent ce 5 juin les deux groupes. « Les entreprises peuvent désormais connecter de manière transparente les services Azure, tels que Analytics et AI, aux services Oracle Cloud, tels que Autonomous Database » précisent-ils.

Une collaboration à double détente. D’abord répondre aux problématiques multi-cloud des entreprises qui attendent plus de fluidité dans la connexion entre les différentes plateformes. Ensuite, trouver une réponse à la domination de AWS. 

Pour le lancement, l’interconnexion est limitée à la zone Amérique du Nord mais devrait s’étendre à d’autres régions affirment les deux groupes, dans donner la moindre échéance de calendrier.

Interopérabilité et support collaboratif

Parmi les avantages cités dans le cadre de ce partenariat, sont mis en avant les fonctionnalités suivantes : 

– Une gestion des identités et des accès unifiés avec  des applications Oracle qui peuvent utiliser Azure Active Directory comme système d’annuaire
– Le déploiement et la prise en charge  d’applications Oracle packagées (JD Edwards EnterpriseOne, Suite E-Business, PeopleSoft, Oracle Retail, Hyperion) sur Azure avec des bases de données Oracle (RAC, Exadata, Base de données autonome) déployées dans Oracle Cloud. Les mêmes applications Oracle seront également certifiées pour fonctionner sur Azure avec les bases de données Oracle dans Oracle Cloud.
– Un modèle de support collaboratif

A noter que la base de données Oracle continuera à être certifiée pour fonctionner dans Azure avec différents systèmes d’exploitation, notamment Windows Server et Oracle Linux.

« C’est un excellent moyen pour les deux entreprises de regrouper leurs offres » explique Ed Anderson, analyste de Gartner. Et d’ajouter que ce partenariat est un coup en direction d’AWS. «Ce n’est un secret pour personne que Oracle considère AWS comme un concurrent majeur sur le marché des bases de données», a-t-il déclaré à Reuters. 

En 2017, c’est Adobe qui avait choisi de laisser à Azure le soin d’opérer ses solutions sur Azure. La même année, SAP avait choisi de permettre l’exécution de son progiciel SAP S/4HANA sur la plateforme Cloud de Microsoft.

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :