Multi-cloud : VMware renforce son offre SaaS avec Cloud Automation Services

Dans la foulée du rachat de CloudHealth,  un service SaaS pour gérer les  environnements hybride et multi-cloud compatible avec Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud Platform, VMware poursuit l’amélioration de son offre avec  la gamme « Cloud Automation Services ».

Elle est composée de trois services  – Cloud Assembly, Service Broker et Code Stream – pour le moment indissociables.

> Cloud Assembly propose des fonctions d’orchestration multi-cloud (AWS, Azure, VMware Cloud sur AWS, vSphere, NSX-T et NSX-V) et les ressources – découvertes automatiquement ou ajoutées manuellement – peuvent être agrégées en des « zones »  basées, dans le cas des fournisseurs de cloud public, sur les zones de disponibilité. Un système de tags permet de leur attribuer des propriétés que le moteur d’orchestration utilisera pour optimiser la distribution des charges de travail. À ces « zones », on associe des utilisateurs.

Comme sur vRealize Automation, la démarche se fonde sur des « blueprints ». Ces conteneurs, modifiables par interface graphique ou en éditeur de code, définissent la topologie de déploiement des applications et services.

> Service Broker agrège ces blueprints (ainsi que des modèles AWS CloudFormation) avant leur déploiement sur les clouds associés aux projets.

> Code Stream est connecté à Cloud Assembly et optimise le processus DevOps, en lien avec des outils comme Git, Jenkins, Bugzilla ou  Kubernetes.

L’offre Cloud Automation Services est pour l’heure hébergé exclusivement aux États-Unis. Le ticket d’entrée est fixé à 13,95 $ par mois et par nœud (instance + VM) pour un contrat de trois ans. On passe à 17,95 $ pour un an et 25,95 $ sans engagement.