Multiples rumeurs autour d’AOL -Microsoft intéressé?

Cloud

Le géant américain est-il à vendre ? Microsoft est-il sur le coup ?

Comme très régulièrement, les rumeurs les plus variées se multiplient autour d’AOL, la filiale Internet de Time Warner. On sait que l’entreprise va mal, ses abonnés son peu fidèles, les résultats financiers sont dans le rouge. Bref, AOL est un boulet. Du coup, le principe de sa vente revient sur le tapis, assez souvent?

La semaine dernière, le New York Post évoquait, de sources internes, la préparation de plusieurs scénarios que Time Warner envisage pour sa division. Une vente pure et simple n’est pas exclue. Deux jours plus tard, nouveau rebondissement: c’est le désormais classique coup du “Microsoft serait intéressé”. Et il aura suffi d’une réunion entre les deux groupes pour que le New York Post, encore lui, parle de discussions au sujet d’une éventuelle cession. Time Warner reconnaît l’existence de cette réunion, mais dément que ce sujet ait été abordé: “Nous avons effectivement discuté (avec Microsoft) de la gestion des droits du numérique (…) mais les autres éléments mentionnés ne sont tout simplement pas véridiques”, a déclaré Tricia Primrose, porte-parole de Time Warner. Kent Hollenbeck, porte-parole de Microsoft, a répondu quant à lui que le groupe ne commentait pas les rumeurs ou les spéculations. Info ou Intox ? On sait que Microsoft dispose d’un énorme trésor de guerre. Et le plus logique serait qu’AOL soit repris par un autre fournisseur d’accès à Internet. Par ailleurs, on peut se demander si ces spéculations n’ont pas pour seul but de faire monter l’action d’AOL, plutôt malmenée actuellement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur