Munich migre sous Novell Linux Server

Régulations

La mixité de NetWare et de Linux sur Novell Open Entreprise Server a séduit la mégapole allemande

La migration de Windows vers Linux des 14.000 postes de travail de la Mairie de Munich est en cours. Elle avait fait grand bruit il y a plus d’un an, lorsque Microsoft avait déclaré une guerre ouverte contre Linux, et avait pris la tête d’un mouvement qui pourrait aboutir au basculement vers le logiciel libre de grandes villes médiatiques, comme Paris ou Vienne.

En revanche, si cette migration, même contestée par des vagues de rumeurs, est en place, la question des serveurs restait en suspend. Il ne s’agit pas seulement de faire migrer les systèmes d’exploitation, mais aussi des applications, ce qui complexifie le mouvement. En prenant clairement le choix de Linux, mais en faisant converger l’OS libre avec sa solution historique pour serveurs NetWare, Novell a apporté une réponse aux attentes de Munich, dont les serveurs tournent largement sous ce dernier environnement. “Comme les serveurs NetWare ont besoin d’être mis à jour, la décision d’utiliser Open Enterprise Server est une étape logique qui nous permet de combiner les systèmes existants à nos nouveaux environnement à base de Linux“, a indiqué un porte-parole de la ville de Munich, qui va prolonger sa relation avec l’éditeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur