Musique en ligne : Amazon encore très loin d'iTunes

Cloud

La plate-forme se hisse néanmoins à la deuxième place aux USA

Amazon a-t-il réussi son pari dans le secteur hautement juteux de la musique en ligne ? Un an après le lancement de l ‘Amazon digital music store, la réponse semble mitigée.

Certes, le service est désormais le numéro deux dans le segment de la musique à la carte (paiement à l’acte) aux Etats-Unis. Mais le géant du commerce en ligne est encore loin, très loin de son principal concurrent iTunes d’Apple.

Selon les chiffres de Piper Jaffray, Amazon aurait vendu 130 millions de titres cette année contre 2,4 milliards pour iTunes… L’écart est impressionnant.

Il faut néanmoins préciser que la plate-forme d’Apple est disponible dans 20 pays alors que le service d’Amazon est accessible seulement depuis les Etats-Unis et la Grande-Bretagne…

Reste que la stratégie d’Amazon semble laisser perplexes les observateurs.“Les parts de marché se stabilisent et je ne vois rien de nouveau qui pourrait bouleverser la donne”, commente Russ Crupnik, analyste pour NPD Group.

Pourtant, Amazon a mis en place une stratégie ambitieuse avec un catalogue sans DRM (digital right management ou verrous techniques) qui permet de lire les titres achetés sur n’importe quel terminal. En outre, les tarifs pratiques sont inférieurs à ceux de la pomme : les titres seront vendus 89 à 99 cents US pièce. Les albums complets sont téléchargeables au prix de 8,99 dollars pour les 100 premiers de la liste par contre il faut compter 11,99 dollars pour les autres. Mais cette absence de DRM est aujourd’hui devenue une règle chez les concurrents, même chez Apple.

“Le problème des DRM ne préoccupe pas les utilisateurs d’iTunes”, explique Russ Crupnick. “Car les majorité des clients sont possesseurs d’un iPod et le couple iTunes + IPod fonctionne très bien”.

En fait, “Amazon attire ses propres clients et Apple n’est pas impacté”,ajoute Russ Crupnik. Seulement 10% de ses clients sont des utilisateurs d’iTunes. Bref, Amazon a créé sa propre clientèle mais n’a pas réussi à déstabiliser l’énorme domination d’iTunes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur