Musique en ligne: Cable & Wireless se lance en Europe, bilan aux USA

Régulations

En Europe, la bataille de la musique en ligne ne fait que commnencer

Si les plates-formes légales de téléchargement de musique poussent comme des champignons Outre-Atlantique (Yahoo, Real, Microsoft, Sony, WallMart, HP, MTV…), l’Europe fait encore figure de parent pauvre. Napster 2.0 et le service iTunes d’Apple devraient faire leur apparition l’été prochain. Et un nouveau participant souhaite se joindre à la mêlée.

Il s’agit de Cable & Wireless qui, allié à MusicShop, annonce son intention de lancer une plate-forme en Europe sous le très sexy nom de “Cable & Wireless Music Download Service”… En fait, cette plate-forme sera vendue aux entreprise du secteur de la musique et du divertissement qui pourront, par la suite, la proposer aux internautes via des portails ou des sites dédiés. Le contrat repose sur la combinaison de MusicShop, le logiciel de distribution média utilisé par les grands labels européens et américains comme EMI ou Warner, et de l’expertise de Cable & Wireless en matière de communication globale. Des accords de licence ont été déjà conclus avec différents ?majors’ de l’industrie du disque, rendant ainsi 200.000 morceaux disponibles. Les droits d’auteur seront protégés par l’utilisation de plusieurs technologies de gestion des droits numériques telles que la solution Windows Media DMR de Microsoft. Après les Etats-Unis, l’Europe va très vite devenir un champ de bataille dans le secteur de la musique en ligne payante. Mais quel est le bilan du téléchargement légal aux Etats-Unis. Succès aux USA? L’association des majors souligne que l’utilisation des sites de peer-to-peer a sensiblement baissé grâce à sa politique répressive. Mais ses conclusion se basent sur un sondage téléphonique auprès de 1300 internautes… (voir notre article). Les observateurs notent de leur côté que le P2P, gratuit et aux sources illimitées, draine toujours autant de monde, soit des millions d’utilisateurs quotidiens. Un phénomène pour l’instant impossible à endiguer. Mais dans le même temps, les plates-formes payantes américaines rencontrent un certain succès. Pendant la semaine de Noël, 2,5 millions de chansons payantes ont été téléchargées aux Etats-Unis, et 30 millions sur l’ensemble de l’année dernière, souligne Kenswill, un responsable d’Universal Music, citant les chiffres de l’institut d’études Nielsen Soundscan. Un chiffre intéressant. Mais cela ne représente qu’une part très négligeable du chiffre d’affaires des maisons de disque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur