Musique illimitée et gratuite : Nokia pousuit son offensive dans les contenus

Cloud

Le géant finlandais a passé un accord avec Universal et n’entend pas en rester là

Depuis plusieurs mois, Nokia a pris le virage des contenus et des services. Anticipant un essoufflement de son marché principal, la vente de combinés, le géant finlandais a décidé de se diversifier en associant à ses mobiles un portail (nommé Ovi) qui permettra à ses utilisateurs d’avoir accès à de la musique, des jeux, des services de géolocalisation…

Dans la musique, Nokia entend répliquer le formidable succès du duo iPod + iTunes et contre-attaquer face à l’offensive iPhone. Le groupe a donc annoncé le lancement de Nokia Music Store. Ca ne vous rappelle rien ?

Ce service permet de profiter de “millions” de titres issus de Majors et de labels indépendants. Les fichiers sont disponibles en haute qualité audio (192 Kbps) et au format WMA (Windows Media Audio).

Deux formules sont proposées: le paiement à l’acte, chaque titre téléchargé est facturé 1 euro, l’album entier 10 euros, ou un abonnement mensuel qui permet l’écoute en streaming sur PC à 10 euros.

Mais face à l’essor de l’illimité dans l’Internet Mobile (notamment avec SFR et Orange en France), le fabricant a compris qu’il fallait aller plus loin pour véritablement se démarquer, notamment d’Apple et des portails des opérateurs.

Ce mardi, lors du Nokia World Conference, la grand messe du groupe qui se tient actuellement à Amsterdam, Nokia a annoncé avoir signé un accord avec Universal Music Group, filiale du français Vivendi et première Major mondiale, pour lancer un service de téléchargement musical gratuit pendant 12 mois.

Concrètement, Nokia proposera aux futurs acheteurs de ses combinés mobiles un accès illimité pendant une durée d’un an à plusieurs millions de titres. Une fois la première année écoulée, les utilisateurs pourront conserver leurs fichiers sur leur PC ou leur téléphone. Le groupe n’a pas précisé sa politique au niveau des DRM et ne dit ce qui se passera au bout d’un an. Les titres deviendront-ils payants ?

‘Comes With Music’, c’est le nom de se service devrait également accueillir les catalogues d’autres Majors précise le fabricant.

‘”Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère pour les télécommunications mobiles, portée par la convergence rapide entre l’Internet et la mobilité et Nokia veut imposer le rythme du changement”, a expliqué le p-dg du groupe, Olli-Pekka Kallasvuo.

“La barrière financière pour découvrir de nouveaux titres est totalement levée. Cela change énormément la logique financière dans l’industrie musicale”, explique de son côté Damian Stathonikos, porte-parole de Nokia.

Au troisième trimestre, Nokia a vendu 110 millions de combinés, soit 22 millions de plus qu’il y a un an. Sa part de marché bondit de 3 points à 38,1%. Il caracole en tête loin devant son premier poursuivant Samsung.

L’initiative de Nokia rejoint celle du britannique Ominfone qui a lancé il y a quelques mois MusicStation. Ce service permet de télécharger un nombre illimité de chansons sur un mobile pour un abonnement hebdomadaire de 2,90 euros. Le gros atout de MusicStation réside dans son catalogue. Omnifone a en effet signé avec les principales Majors du disque (Universal, EMI, Sony et Warner). Le géant Vodafone est l’un des opérateurs à proposer ce service.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur