MVNO : BouyguesTel ouvre à Numericable les portes du mobile

Cloud

Un accord avec l’opérateur fait entrer Numericable dans le monde du
quadriplay

Numericable fait décidément peau neuve. Selon le journal les Echos, le câblo-opérateur issu de la fusion entre Numericable et Noos a signé un accord avec Bouygues Telecom pour donner naissance à un opérateur virtuel (MVNO). L’information a été confirmée par l’opérateur.

La nouvelle offre, qui pourrait être commercialisée au début de l’année prochaine, enrichira le bouquet de Numericable. En effet, ce dernier sera en mesure de proposer à ses clients des offres quadruple-play, à savoir téléphonie mobile et fixe, Internet et télévision.

L’entreprise qui compte 3,5 millions de foyers clients de son offre de télévision et 630.000 abonnés à son offre Internet haut débit, ne peut que se réjouir de l’ajout d’une nouvelle corde à son arc. Une source proche du dossier interrogée par le quotidien économique estime que “l’offre de téléphonie mobile s’adressera essentiellement à une dizaine de millions de clients individuels“.

Toutefois, la conclusion de cet accord avec Bouygues s’est faite attendre. Contactés en premier, Orange et SFR, malgré des pourparlers, ne sont pas parvenus à trouver un accord avec le câblo-opérateur. SFR, déjà propriétaire de Tele 2 (ADSL et fixe), ne trouve certainement aucun intérêt à collaborer avec Numericable. La filiale du groupe Bouygues a elle aussi dans un premier temps décliné la demande de Numericable. Jusqu’à présent, le troisième opérateur français avait toujours refusé de passer des contrats de MVNO. Le groupe a même souvent vertement critiqué le concept même de MVNO.

Numericable, cherchant d’autre solution, s’est porté acquéreur de la 4e licence UMTS, sous couvert que le gouvernement accepte une légère baisse du prix de la licence. Finalement, Numericable, qui sait les réticences à réaliser une quelconque ristourne, abandonne l’idée. Cette décision a sans doute penché en sa faveur. Désormais, le seul candidat déclaré à cette fameuse 4e licence est Iliad (Free) qui a lui aussi posé ses conditions…

Reste qu’aujourd’hui, le terrain sur lequel Numericable entend faire son entrée demeure des plus glissants. Dans une récente conférence de presse, UFC- que choisir a dénoncé le manque d’attractivité des tarifs de gros pratiqués par les opérateurs traditionnels. Les prix trop élevés de ces offres ne permet pas aux MVNO de faire des propositions commerciales susceptibles d’intéresser les clients.

Les MVNO représentent aujourd’hui 3,42% de parts de marché, soit 1,7 million de clients. Si le marche progresse, il reste encore très marginal et concerne plus d’une dizaine d’acteurs. Ce qui est beaucoup trop pour être viable.

Les récentes difficultés de Ten et Débitel (racheté par SFR) illustrent à elles seule la férocité du secteur. En fait, le seul opérateur qui, à ce jour, semble viable reste Tele 2. Numericable devra, s’il veut survivre, s’arrimer solidement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur