MWC 2010 Mobiles 4G LTE: Alcatel et Ericsson face aux chinois

Réseaux

Entre Alcatel-Lucent et Ericcson, la compétition sur les mobiles 4G ou ‘LTE’ s’accélère mais l’ennemi commun ce sont les rivaux chinois – Huawei, ZTE…

Barcelone. – Ericsson, tout comme Alcatel-Lucent profite de la vitrine du Salon MWC 2010 pour pousser les feux sur leur offre LTE (cf. nos articles)

La machine LTE semble bien lancée, même si, dans le cas par exemple de l’annonce de tests chez SFR (par exemple), c’est aux frais du fournisseur. L’opérateur se contente de tester la plate forme sur un “micro réseau pilote” pour en évaluer les fonctions. Ce qui, en général, prépare ou s’accompagne d’un ou plusieurs appels d’offres lancés en parallèle.C’est après de tels tests en Suède que l’équipementier chinois, Huawei, bête noire d’Ericsson et d’Alcatel, n’a pas été retenu.

Les rivaux chinois sont régulièrement qualifiés ici de véritables “clones“!

La stratégie d’Ericsson

Le responsable marketing, rencontré ici, reçu insiste sur le long terme de ses développements. La priorité va donc au déploiement LTE (nous y reviendron en détail), sur la TV sur IP et sur des segments verticaux comme les applications ‘santé’ (télésurveillance de personnes, suivi de maladies) , dialogue machine to machine, optimisation des applications intégrées aux voitures, etc.)

Pour LTE , le besoin évolue sensiblement du fait de la demande de trafic de données.

Si le déploiement en HSPA permet un constat de débits de 84 Mb/s, les premiers enseignements du service commercial ouvert en Suède ( le premier au monde) montre pour des bandes de 10 Mhz un débit 40 Mb :s moyen et 70 en pointe. Dans un mois la bande sera doublée et le débit suivra dans la même proportion. Des optimisations sont possibles avec des clefs 4G , celle dont dispose Ericsson étant une première version fournie par Samsung.

Des contrats ont été également signés avec Verizon, ATT, Do co mo , metro PCS ( etat de New york) et Telia sonera norvege . plus de 40 tests sont en cours avec des opérateurs

Ericsson fait partie du groupement « one Voice » qui vise à fournir une service voix conventionnel mais enrichi sur le plan des données video, et images , ceci pour conserver aux opérateurs traditionnels de Mobilité un avantage sur le service voix sur LTE face aux fournisseurs de services de Voix sur IP de bout en bout ( google, skype,..)

La migration 3G/LTE se fera essentiellement par changement de version logiciel sur le système Radio avec changement du Modulateur de fréquence ou ajout d’un modulateur lié à LTE et d’un accord d’antenne.

Priorité à l’efficacité énergétique

Sur ce plan de la consommation électrique des équipements télécoms, Ericsson expose, là aussi, une vision à plus long terme.

Certes , la station radio dispose d’un mat en ciment au lieu d’un pilône métallique , dispose d’énergies durables combinées ( panneaux photo voltaïque , éoliennes ou groupe avec gazoil biologique) , d’un refroidissement à circulation d’air naturel.

Cependant pour diminuer la consommation d’électricité , des équipements plus compacts sur le plan électronique ( donc moins consommateurs d’énergie) ont été conçu, des TRX sont arrétés aux périodes de trafic creuses, ainsi , l’équivalent CO2 de la consommation d’une station était de 55 kg en 2001 et a été réduit à 20-25 kg cette année.

Mais Ericsson collecte aussi les informations depuis 2005 sur le poids en carbone de la fabrication des équipements , de leur utilisation comme vu ci-dessus et enfin en valeur résiduelle après recyclage. Ceci donnera quelques retours précieux aux organismes de contrôle mis en place progressivement en vue de vérifier :

– La pertinence des indicateurs de suivis mis en place

– L’atteinte des objectifs annuels en valeurs sur ces indicateurs

Enfin, le constructeur a une vision très avancée dans la profession ( mais partagées avec quelques experts) vis-à-vis des moyens d’informer les clients, d’assister et de piloter leur consommation en terme d’énergie

Nouveau point presse chez Alcatel-Lucent

Au Mobile World Congress, Alcatel-Lucent a tenu ce 16 février une conférence de presse, mettant en avant plusieurs initiatives stratégiques visant à aider les opérateurs dans la transformation de leurs réseaux et de leurs activités et à se développer dans un environnement où les mondes de l’Internet et des télécoms se confondent.

KPN, un fournisseur de services européen de premier plan, a choisi les Bell Labs d’Alcatel-Lucent pour le conseiller sur un programme de transformation de son réseau et de son activité (gérer la croissance explosive du trafic sur ses réseaux, tâche à la fois difficile et complexe.

Alcatel-Lucent et VivaCom, le principal opérateur télécom de Bulgarie, ont annoncé un partenariat de cinq ans portant sur la transformation stratégique du réseau fixe et mobile de l’opérateur à travers tout le pays.

Alcatel-Lucent propose de transformer le réseau en un puissant système de distribution de services (“Application enablement“), grâce à une nouvelle plate-forme basée sur le cloud ou l’informatique en nuages et un modèle économique “révolutionnaire qui bouleverse les méthodes traditionnelles d’agrégation API (Application Programming Interface).

Dans sa présentation presse, Alcatel a surtout insisté sur le déploiement LTE . mais également sur le support apporté par les équipes pour mettre place les moyens de faire évoluer les réseaux en capacité ou de migrer de technologie.

40 essais avec des opérateurs seraient en cours

Alcatel-lucent revendique être le premier à offrir des solutions ‘end to end’ (mais n’a été retenu que pour la partie BSS par ATT) , le premier a déployer un réseau TD-LTE ( mais le premier commercialisé l’a été par un concurrent) , le premier à avoir obtenu la certification FCC. Alcatel a rappelé qu’il était un des leaders en matière de réseaux IP multi services , cœur des réseaux LTE du futur et dispose de la plus haute compétence d’experts pour mettre en place ces réseaux.

Aujourd’hui alcatel semble assez avancé dans ses discussions avec SFR,

Précisions d’Alcatel sur l’accord avec AT&T

Le LTE figure en bonne position dans les annonces de la semaine passée. AT&T a choisi Alcatel-Lucent comme l’un de ses deux fournisseurs de réseau pour le déploiement de la technologie haut débit mobile LTE.

En plus des contrats LTE déjà annoncés, et notamment celui avec Verizon Wireless l’an passé, cet accord renforce notre position comme leader global du LTE.

Alcatel-Lucent fournira:

– ses stations de base LTE (eNodeB)- des éléments clés de son portefeuille de réseaux d’accès radio convergé,

-des systèmes de gestion d’éléments (EMS),

-des services d’ingénierie et d’installation,

-son 9900 Wireless Network Guardian qui offre la visibilité réseau indispensable pour gérer les effets des applications IP sur les réseaux mobiles.

Cela étend et renforce notre relation déjà étroite avec AT&T“. En annonçant sa transition vers le LTE, le géant américain AT&T valide le LTE, à son tour, cette “technologie mobile de nouvelle génération“.

______

Enquête OVUM: la LTE stimule la demande

Selon une étude d’Ovum [www.ovum.com], la LTE stimulerait la demande en particulier avec les vidéos et les services médias: 35 à 40%. Ensuite, c’est l’accès aux e-mails et aux moteurs de recherche sur Internet, l’achat en ligne et les réseaux sociaux qui constituent la plus forte demande : 15 à 25%.

La géolocalisation par satellite (GPS ) et les solutions embarquées (flottes de véhicules professionnels ou service privé) sont également très attendues.

La croissance va se confirmer d’ici à 2012, avec la migration progressive vers la LTE.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur