MWC 2011 : ST-Ericsson lance un processeur ARM surpuissant pour tablettes

CloudMobilitéTablettes

ST-Ericsson dévoile une puce ARM ultra rapide, compatible avec le GPU Computing. Elle servira de base à des terminaux portables de haut de gamme.

ST-Ericsson entend bien ne pas se laisser distancer par NVIDIA, Texas Instruments et Qualcomm sur le marché des composants ARM de hautes performances. La compagnie lance aujourd’hui le Nova A9600, une puce gravée en 28 nm dédiée spécialement au marché des tablettes et des terminaux mobiles pourvus d’un écran de grande taille.

Monstre de puissance, le Nova A9600 allie deux cœurs ARM Cortex-15 cadencés à 2,5 GHz (cumulant plus de 20.000 DMIPS, à comparer aux 4000 DMIPS d’un Atom N270) à une puce graphique PowerVR 6 « Rogue », capable de gérer 350 millions de polygones par seconde. Cette dernière sera exploitable dans le cadre de calculs classiques, au travers de l’OpenCL, avec une puissance affichée de plus de 210 Gigaflops. Le GPU Computing en renfort de la mobilité, c’est dans l’air depuis quelque temps déjà : NVIDIA le prévoit et Creative le fait, quoiqu’à une plus petite échelle qu’avec le PowerVR 6. Les premiers échantillons du Nova A9600 sont prévus pour cette année.

La firme dévoile également les Nova A9540 (32 nm, deux cœurs Cortex-A9 cadencés à 1,8 GHz) et Nova-A9500 (45 nm, deux cœurs Cortex-A9 cadencés à 1,2 GHz), qui devraient se montrer respectivement deux fois et trois fois moins rapides que le Nova A9600, tout en ne disposant pas du support de l’OpenCL. Plus de détails sur la gamme Nova devraient être prochainement mis en ligne sur cette page web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur