MWC 2012 : Ericsson pousse ses réseaux LTE à 150 Mbit/s

4GMobilitéRéseaux

Mais il faudra attendre la fin de l’année pour que les premiers terminaux capables de supporter cette vélocité apparaissent sur le marché.

Les réseaux LTE (Long Term Evolution) commencent tout juste à émerger, notamment aux États-Unis, qu’ils connaissent déjà leurs premières évolutions technologiques. Ericsson a profité du Mobile World Congress 2012 de Barcelone (MWC 2012) pour annoncer le support des connexions de catégorie 4 définie par le 3GPP (l’organisme de standardisation des réseaux mobiles haut débit).

En collaboration avec Renesas Mobile, l’équipementier suédois a pu faire la démonstration d’une liaison sans fil à 150 Mbit/s en réception contre, au mieux, 100 Mbit/s jusqu’à présent. La démonstration s’est faite sur un réseau d’Ericsson en fonctionnement et avec le modem triple mode SP2531 LTE de Renesas Mobile. Autrement dit, dans des conditions d’usages réelles.

« Ces performances de débit sont le fruit d’une collaboration réussie entre Ericsson et Renesas Mobile, se félicite Thomas Noren, responsable des produits radio au sein de la branche réseaux d’Ericsson. Permettant d’atteindre des vitesses de l’ordre de 150 Mbit/s en liaison descendante sur la plupart des smartphones arrivant sur le marché, la catégorie 4 va apporter une nouvelle expérience utilisateur. »

Pertinence des technologies LTE

Ericsson souligne donc que le support de la catégorie 4 est d’ores et déjà disponible sur son infrastructure, même si les premiers terminaux compatibles ne sont pas attendus avant la fin de l’année. Les futurs smartphones et tablettes devraient également bénéficier d’avancées notables en matière de gestion de l’énergie. « L’autonomie de la batterie constitue un critère essentiel pour les utilisateurs de terminaux mobiles, critère auquel répond le processeur MP5232, soutient David McTernan, directeur marketing stratégique et communication chez Renesas Mobile. Il permet en effet aux smartphones de supporter des connexions de catégorie 4 allant jusqu’à 150 Mbit/s avec un impact minimal sur la consommation d’énergie du modem. »

Ericsson, qui a récemment remporté le marché de la 4G de Bouygues Telecom, avait auparavant prêté son réseau à Qualcomm, pour démontrer la faisabilité du transfert de la voix d’un réseau LTE vers une infrastructure 3G en temps réel. La performance de communication atteinte aujourd’hui est une nouvelle preuve avancée par Ericsson pour démontrer la pertinence de ses technologies LTE.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur