MWC 2012 : Genband s’attaque au marché résidentiel

Réseaux

Genband propose une application de communication unifiée en HTML5 adaptée à l’usage familial. Un moyen simple pour les opérateurs de monétiser des services de nouvelle génération.

De notre envoyé spécial à Barcelone – Le fournisseur de solutions et applications IP Genband se lance dans les produits grand public. L’entreprise annonce Mobile Life Application, un ensemble de services qui s’apparente à une offre de communication unifiée pour les usages familiaux. La solution propose ainsi un ensemble de services de communication visant à simplifier les échanges au sein du foyer familial (ou de tout autre groupe) grâce aux outils numériques.

Parmi les services, citons la possibilité d’agréger les messages issus de différentes sources (e-mail, réseaux sociaux…), un répondeur vidéo ainsi qu’une solution de vidéoconférence, ou encore une interface pour gérer les services domotiques. Développée en HTML5, l’application est agnostique en matière d’environnement et fonctionne donc sur tous types de terminaux mobiles et TV (équipé d’un navigateur compatible HTML). Une communication en vidéo pourra donc se faire entre un iPad et un smartphone Android, tous les protocoles de communication étant par défaut supportés (3G, LTE, Wifi). La solution s’adapte ainsi à la réalité de la diversité des plates-formes des consommateurs.

Genband ne s’adresse évidemment pas directement aux consommateurs finaux, mais aux opérateurs. « C’est un moyen pour eux d’augmenter leurs revenus », souligne Micaela Giuhat, vice-présidente marketing. Les opérateurs seront d’autant plus en terrain connu que l’application s’appuie sur l’offre UC A2 Communication Application Server de Genband.

Monétiser le trafic

Toujours dans l’idée de permettre aux opérateurs de valoriser leur infrastructure, Genband met sur le marché la P Serie P320, solution matérielle et logicielle de gestion du trafic (TPM, traffic and policy management) qui succède à la P120. Composée de 72 ports 10 Gigabit Ethernet (GE) et de 4 ports 100 GE, elle supporte jusqu’à 320 Gbit/s par système et jusqu’à 5 Tbit/s en cluster. La P320 va surtout « permettre aux opérateurs de monétiser le trafic OTT [over the top] issu des fournisseurs de services tels que Google, Facebook, etc. », assure Micaela Giuhat.

Il sera ainsi possible pour un opérateur de commercialiser des plages de consommation avec une bande passante supérieure à l’offre habituelle. L’utilisateur souhaitant regarder un événement sportif dans de bonnes conditions pourra ainsi se voir proposer un service payant et instantané par son opérateur. Si tant est que celui-ci dispose des ressources sur son réseau sans impacter le reste des utilisateurs (paramètre que prend en charge la P320) et qui peut néanmoins poser des questions en matière de neutralité du Net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur