MWC 2013 : Ericsson et SAP s’associent dans le M2M

M2MRéseaux

Ericsson et SAP associent infrastructures mobiles et gestion de bases de données pour élaborer des offres M2M dans le cloud.

Au Mobile World Congress de Barcelone (MWC), Ericsson et SAP ont annoncé un accord de commercialisation d’offre M2M (Machine to Machine) en mode cloud à travers une solution SaaS.

Rappelons que le M2M est déployé dans les secteurs comme la maintenance industrielle, le service à distance, l’inventaire, la logistique, la gestion du transport routier, la surveillance des distributeurs automatiques ou encore l’expérience client et vise à faire communiquer les appareils entre eux à des fins de collectes d’informations, généralement en temps réel.

L’offre commune aux deux partenaires combine les technologies d’infrastructure ainsi que les plates-formes Device Connection Platform et Service Enablement Platform d’Ericsson (issues du rachat de Telenor) à la solution de base de données in-memory Hana de SAP. Elle s’adresse aux grandes entreprises comme aux opérateurs qui pourront élaborer des offres M2M à l’intention de leurs clients.

Du M2M dans le monde entier

Le projet proposé par Ericsson-SAP permettra de mettre en œuvre des solutions de connectivité pour faire dialoguer les machines entre elles d’un bout à l’autre de la planète. Ou encore, bénéficier d’offres multi-industrie complètes de bout en bout.

Le modèle Cloud SaaS de la solution entend lever les freins propres aux investissements nécessaires pour les opérateurs qui veulent déployer une infrastructure d’objets communicants. Ericsson et SAP déclarent être en discussions avec ces derniers pour proposer directement l’offre sous forme de services aux entreprises.

Un marché à 200 milliards de dollars

Ainsi, une entreprise cherchant, par exemple, une solution de distributeur automatique intégrant connectivité, applications et services Cloud de M2M pourra se tourner vers un opérateur mobile pour souscrire aux offres SAP et Ericsson. Lesquels pourront proposer d’autres composants et applications verticales afin de répondre potentiellement à des besoins complémentaires qu’exprimerait le client.

« Ensemble, nous allons lever tous les freins à l’adoption des solutions M2M en proposant une solution simple, économique et rapide à mettre en œuvre, justifie Jim Hagemann Snabe, Co-PDG de SAP. Les entreprises vont profiter d’une offre qui leur apporte tout ce dont elles ont besoin pour communiquer avec leurs machines et les aider à transformer de vastes volumes de données en informations temps réel à même de soutenir leurs processus de décision. »

Le marché du M2M est estimé à 200 milliards de dollars à l’horizon 2017.


Voir aussi
Dossier : Internet est-il prêt pour l’Internet des Objets (M2M) ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur