MWC 2013 : STMicroelectronics mesure la proximité en «temps de vol»

Composants
Capteur de proximité VL6180 de STMicroelectronics

Le capteur de proximité VL6180 de STMicroelectronics introduit une nouvelle technologie de détection des obstacles et ouvre la porte à de nouvelles applications à dimensions gestuelles.

STMicroelectronics (ST) a profité du Mobile World Congress 2013 (MWC) pour lancer une nouvelle famille de produits : la gamme FlightSense. Une gamme pour l’heure animée d’un seul modèle, le VL6180.

Ce composant est un capteur de proximité qui vise principalement à vérifier quand le terminal est utilisé en mode téléphone afin de couper la capacité tactile de l’écran (et éviter les fausses manipulations qu’induirait le contact du visage sur l’écran). Mais le composant se distingue de l’existant par sa technologie.

Capteur de proximité VL6180 de STMicroelectronics
Lorsque le démonstrateur passe un obstacle alternativement blanc (grande capacité à réfléchir la lumière) et noir (peu de réflexion), le signal des capteurs traditionnels est rompu (courbe en créneaux jaunes en bas de l’écran) alors qu’il est maintenu avec le capteur de ST (courbe bleue).

Mesurer le temps lumière

Pour mesurer la distance entre le combiné et la tête de l’utilisateur (quand il porte l’appareil à son oreille) les capteurs actuels s’appuient sur le taux de lumière reçu.

Un système néanmoins sensible à la couleur et la surface rencontrée qui peut générer des erreurs (lesquelles expliquent en partie pourquoi la communication coupe lorsqu’on porte le combiné à son oreille, ce qui peut être fréquent avec des cheveux très noirs qui reflètent peu la lumière).

Pour pallier ce problème, le VL6180 de ST calcule le temps que met le signal lumineux à effectuer l’aller-retour entre le capteur et l’obstacle. Ce principe du « temps de vol » s’affranchit des problématiques d’absence de reflet lumineux, offre une plus grande sensibilité et réduit donc les taux d’erreur.

Concrètement, le composant se compose de trois modules : un émetteur à infrarouge qui envoie des impulsions de lumière ; un détecteur de lumière ultra-rapide qui capte les impulsions reflétées ; et un circuit électronique qui mesure avec précision la différence de temps entre l’émission d’une impulsion et la détection de son reflet.

Nombreuses applications

Outre une promesse de plus grande fiabilité de l’usage du terminal en mode téléphone, nombre d’autres applications pour tirer parti du VL6180. Par exemple, pour faire varier le volume du son simplement en éloignant ou rapprochant la main du terminal ; basculer automatiquement du mode speaker au mode haut-parleur quand on pose le combiné en cours de conversation ; ou tout simplement en exploitant ce principe de proximité dans des jeux.

Les applications qui sauront tirer parti de cette dimension gestuelle ne manqueront certainement pas. La mise en production du composant est programmée pour le second trimestre.


Voir aussi
STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur