MWC 2014 : Nokia bascule Android sous X

MobilitéPoste de travail

La conquête des marchés émergents passera finalement par l’offre Android chez Nokia. Pas question pour autant d’adopter l’ensemble de l’écosystème Google.

Nokia a confirmé, à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone (MWC 2014), les fuites sur son offre Android. Le constructeur de mobile, racheté par Microsoft en septembre 2013 mais dont l’acquisition reste à finaliser, a présenté sa nouvelle gamme de smartphones : les Nokia X.

Pas moins de trois nouveaux terminaux mobiles, Nokia X, X+ et XL, sont proposés sous Android, l’OS mobile pourtant concurrent de Windows Phone sur lequel le constructeur finlandais avait jeté son dévolu en 2011 aux dépens de Symbian de manière exclusive, croyait-on. Mais la difficulté pour la plate-forme Windows à adresser les marchés émergents a finalement poussé Nokia à adopter l’OS concurrent, plus flexible sur la configuration matérielle et, donc, les prix.

Conquérir un milliard d’utilisateurs

« Nokia a connecté des milliards de personnes dans le monde, et aujourd’hui nous montrons comment notre portefeuille est conçu pour connecter le prochain milliard de personnes à de grandes expériences », a souligné Stephen Elop, toujours officiellement vice-président exécutif de la division mobile de Nokia bien que rapatrié à Redmond.

La “trahison” s’arrête néanmoins à l’environnement d’exécution. La surcouche et les services restent issus de l’univers Microsoft et Nokia, essentiellement avec le client IP Skype (avec un mois gratuit d’appels à l’international), le stockage en ligne OneDrive, la messagerie Outlook.com ou encore la cartographie Here. L’accès au magasin Google Play n’est pas proposé (ce qui, au passage, évite à Microsoft de payer des droits de licences à Google). Il restera à vérifier que ce modèle de smartphones hybrides (un Android sous interface Modern UI avec un écosystème Microsoft) conviendra au public visé, déjà largement conquis par l’offre des partenaires officiels de Google.

Des prix agressifs

Nokia n’a pas détaillé en profondeur les configurations de ses nouveaux smartphones. Ils évoluent avec des écrans de 4 à 5 pouces, des caméras de 3 à 5 millions de pixels, des coques en couleurs… L’ensemble opéré sur SoC Snapdragon de Qualcomm. La fourchette des prix, (89, 99 et 109 euros) confirme l’intention de Nokia de viser le segment des smartphones d’entrée de gamme, donc le plus grand nombre. Un marché également visé par FirefoxOS (avec un modèle annoncé à 25 dollars), notamment. Nokia/Microsoft aura-t-il les moyens de s’engouffrer dans une guerre tarifaires aux marges ridicules ?

Le Nokia X, qui bénéficie par ailleurs de la double SIM, est aujourd’hui lancé (notamment par Orange) sur l’ensemble de la planète (Asie-Pacifique, Europe, en Inde, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique) à l’exception notable de l’Amérique du Nord. Les modèles X+ et XL suivront dans le courant du second trimestre sur ces même marchés. En France, le Nokia X devrait être proposé pour 119 euros TTC, selon ITespresso.fr. Et 149 euros pour le XL. Le X+ ne fera en revanche pas carrière dans nos frontières.


Lire également
Toutes nos actualités du MWC 2014


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur