MWC 2014 : Qualcomm armé pour le 64 bits avec les Snapdragon 610 et 615

Composants

Au salon international de la téléphonie mobile (MWC) de Barcelone, Qualcomm a annoncé deux nouveaux SoC Snapdragon compatibles avec le jeu d’instruction 64 bits ARMv8.

Alors que des processeurs ARM 64 bits ont d’ores et déjà été annoncés (avec l’Opteron A-1100 “Seattle” d’AMD par exemple) pour équiper des microserveurs, Qualcomm annonce deux SoC mobiles 64 bits. Cette annonce fait suite à celle d’Intel avec ses SoC mobiles x86 64 bits Merrifield et Moorefield.

Modem LTE de dernière génération

Compatibles avec le jeu d’instructions ARMv8 (développé par ARM pour les architectures Cortex A50 : Cortex-A53 et Cortex-A57), les Snapdragon 610 et 615 étoffent la gamme de processeurs d’applications mobiles Snapdragon développée par Qualcomm Technologies.

Les deux plates-formes embarquent un modem LTE de troisième génération de catégorie 4 (synonyme de débit descendant maximum de 150 Mb/s) supportant le LTE-Broadcast et le double SIM actives simultanément (DSDA pour Dual SIM Dual Active). Ce modem fonctionne de concert avec le Front End Module RF360 de Qualcomm Technologies. Les deux puces supportent également la 3G et notamment les modes cellulaires HSPA+ (pour un débit culminant à 42 Mb/s), CDMA et TD-SCDMA. Côté connectivité sans fil, les Snapdragon 610 et 615 supportent le WiFi 802.11ac et le Bluetooth 4.1 grâce au Qualcomm VIVE.

LA société californienne s’apprête également à commercialiser un modem LTE standalone (c’est-à-dire non intégré dans le SoC) de catégorie 6 avec le Gobi 9×30, l’équivalent du XMM 7260 qu’Intel vient d’annoncer pour le second semestre 2014.

Des solutions octocoeur et quadricoeur

Qualcomm de préciser que le Snapdragon 615 est la première puce commerciale octocoeur avec à la fois une solution LTE intégrée et une compatibilité 64 bits. Le Snapdragon 610 est sa déclinaison à quatre coeurs. A l’instar du Snapdragon 410 également compatible avec le jeu d’instruction ARMv8, ces deux nouvelles puces sont rétro-compatibles avec le soft compilé en 32 bits.

Afin d’accélérer l’adoption des Snapdragon 410, 610 et 615, ces trois puces conservent les mêmes broches pour leur permettre de fonctionner avec les actuelles solutions de power management, audio, WiFi, Bluetooth, RF et RF360 (Front End Module) du constructeur. Ceci est de nature à réduire les coûts de développement pour les OEM qui avaient déjà opté pour des puces Snapdragon.

Andreno 405, le GPU Qualcomm le plus performant à ce jour

Si le modem LTE est identique pour les trois puces, les Snapdragon 610 et 615 intègrent le processeur graphique Adreno 405, une évolution de l’Adreno 330 du Snapdragon 800. Ce nouveau GPU s’en distingue par le support des dernières API graphiques mobiles comme le DirectX 11.2 et l’Open GL ES 3.0. Le Snapdragon 410 embarque, lui, l’Adreno 306, une évolution du plus modeste Adreno 305 présent dans le Snapdragon 400.

L’Adreno 405 supporte également le Full Profile Open CL pour le GPGPU compute (accélération matérielle complète avec le GPU) ainsi que la définition QHD (2560 par 1600 pixels), le Miracast et le codec H.265 (HEVC).

Les puces Snapdragon 610 et 615 seront disponibles dès le troisième trimestre 2014 pour une intégration dans des terminaux mobiles dès le quatrième trimestre 2014.


Lire également
Toutes nos actualités du MWC 2014


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur