Pour gérer vos consentements :
Categories: Événements

MWC 2021 : la GSMA pousse un « retour à la normale »

Accueillir 40 000 à 50 000 personnes fin juin à Barcelone. C’est l’objectif de la GSMA, organisatrice du MWC 2021. Tout du moins à en croire son directeur John Hoffman.

En ligne de mire, la déclinaison chinoise de cet événement. Elle doit se tenir du 23 au 25 février à Shanghai. On attend 20 000 personnes sur place, d’après John Hoffman. « Cela donne un peu d’espoir aux gens et nous pousse à oublier les effets du Covid-19 pour revenir vers une forme de normalité », affirme-t-il.

L’organisation d’un tel rendez-vous suppose des mesures sanitaires strictes. La prise de température en fait partie (elle devra être inférieure à 37,3 °C). Tout comme la présentation d’un test négatif. Les conditions sont globalement plus dures pour les visiteurs en provenance de l’étranger.

Le Parlement catalan recomposé : les règles aussi ?

Le MWC Shanghai 2019 avait accueilli quelque 60 000 personnes. La même année, elles avaient été 110 000 à fréquenter les allées de la Fira de Barcelone*. C’est inenvisageable pour l’édition 2021, admet John Hoffman. Aussi bien en raison des capacités de test que des restrictions de voyage et du sens de circulation unique.

Sur place, la GSMA endossera davantage de responsabilités qu’en Chine, où les autorités nationales et locales supervisent l’essentiel des mesures sanitaires. Elle entend imposer la présentation d’un test négatif datant de moins de 72 heures. Et, de manière générale, impulser une « expérience sans contact ».

La Catalogne a enclenché, en début d’année, un « plan de reprise » en plusieurs phases. Les règles actuellement en vigueur le sont jusqu’au 21 février 2021. Elles incluent notamment :

  • 1,5 m de distance physique
  • Un couvre-feu de 22 heures à 6 heures
  • Des plafonds de capacité dans les lieux publics (33 % pour les expositions, par exemple)
  • La suspension des congrès et des conventions

Il est difficile d’estimer comment ce cadre évoluera d’ici au MWC 2021. D’autant plus au sortir des élections parlementaires, qui se sont déroulées ce 14 février. La Gauche républicaine de Catalogne (indépendantiste) y a obtenu autant de sièges que le PSC (Parti des socialistes de Catalogne).

* Il n’y eut pas d’édition 2020. La GSMA n’en avait annoncé l’annulation qu’assez tard. En l’occurrence, deux semaines environ avant l’événement. Le déclencheur : la multiplication des désistements chez les exposants.

Recent Posts

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

1 heure ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

6 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

24 heures ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

1 jour ago

Cloud : comment protéger l’Europe de lois à portée extraterritoriale

Arbitrons en faveur d'un niveau élevé de sécurité dans le cadre du schéma européen de…

1 jour ago