Pour gérer vos consentements :
Categories: OperateursRéseaux

MWC 2023 : Open Gateway ou la quête d’une couche commune d’accès aux fonctions réseau

« Regardez des musiciens collaborer sur réseau 5G ». C’est la promesse d’une des sessions du MWC 2023. La démonstration fédérera une demi-douzaine d’opérateurs. Elle s’appuiera, entre autres briques technologiques, sur l’une des API d’Open Gateway.

Cette initiative est portée par la GSMA. Son objectif, dans les grandes lignes : établir une couche d’abstraction fournissant aux développeurs un accès « universel » aux réseaux télécoms.

Derrière la marque Open Gateway, il y a un projet, amorcé en 2021 et officialisé au MWC 2022 : CAMARA. Il est sous l’aile de la Fondation Linux, avec une soixantaine de membres au compteur.
Les API en question y sont définies, développées et documentées. Elles se structurent pour le moment en douze familles. Qui touchent notamment à l’identification des terminaux, aux systèmes de facturation opérateur, à la gestion du consentement, à la vérification des numéros et à la qualité de service.

Open Gateway promet d’éliminer la complexité des API type 3GPP ou TM Forum, tout en laissant le contrôle aux opérateurs.

Open Gateway : des telcos… et du cloud hyperscale

Parmi les autres briques technologiques qui porteront le « performance musicale collaborative », il y AWS Wavelength. Sous cette ombrelle, le fournisseur américain étend son infrastructure dans les datacenters des telcos, au plus proche de leurs réseaux mobiles.

Microsoft est l’autre « grand du cloud » associé à la démarche Open Gateway. Il a d’ailleurs enrichi, en prélude au MWC, son catalogue pour le secteur des télécoms. Avec, par exemple, une passerelle Teams et un service d’hébergement de messagerie vocale.
Comme lui, Google Cloud, IBM et Oracle sont dans la boucle du projet CAMARA.

Parmi les autres démonstrations MWC qui impliqueront des API Open Gateway, on peut mentionner un « concert immersif » utilisant les API de vérification de numéro, de localisation d’appareils et de facturation opérateur. Ou divers cas d’usage reposant sur l’API QoS, du cloud gaming à l’expérience d’achat « phygitale ».

Illustration principale © kinwun – Adobe Stock

Recent Posts

Science & Vie lance son Incubateur

Avis aux ingénieurs, inventeurs, startuppeurs...Lancé en partenariat avec l’INPI, l’accélérateur de startup 50partners, et les…

5 heures ago

À quoi s’attendre avec les PC Copilot+ ?

Les premiers « PC Copilot+ » arrivent sur le marché en juin. Tour d'horizon des…

6 heures ago

Slack défend sa politique d’exploitation de données

Attaqué sur son usage des données des clients pour l'entraînement d'IA, Slack tente de justifier…

13 heures ago

Ce qui change avec la version 2024 du référentiel d’écoconception de services numériques

Un an et demi après sa publication initiale, le RGESN est mis à jour. Tour…

1 jour ago

Microsoft x Mistral AI : l’Autorité britannique de la concurrence renonce à enquêter

Le régulateur britannique de la concurrence renonce à une enquête approfondie sur le partenariat de…

1 jour ago

MFA obligatoire sur Azure : ce que prépare Microsoft

À partir de juillet 2024, Microsoft imposera progressivement le MFA pour certains utilisateurs d'Azure. Aperçu…

1 jour ago