MWC (suite): Processeur Nvidia APX 2500 pour 'smartphones': le 'top'

Régulations

Il ne s’agit pas d’un concurrent des composants de bureau, mais d’un produit d”électronique embarquée

Avec son APX 2500, Nvidia fait une entrée remarquée dans le monde des processeurs… embarqués ! Ce produit prendra en effet place dans des produits grand public, tels les smartphones sous Windows Mobile.

L’APX 2500 s’architecture autour d’un cœur ARM11 cadencé à 750 MHz et disposant de 256 Ko de mémoire cache (gravure en 65 nm). C’est un choix logique puisque l’architecture RISC d’ARM est la plus commune dans le monde de l’électronique embarquée 32 bits. Notons que le contrôleur mémoire intégré gère aussi bien la mémoire ‘DDR’ que la ‘Flash’.

Mais c’est bien évidemment dans le domaine des applications graphiques que l’APX 2500 sort du lot. Le module Ultra Low Power GeForce intégré supporte l’OpenGL ES 2.0 (I), Direct 3D Mobile et OpenKODE 1.0 (l’alternative gratuite à DirectX). Il relit directement les flux Mpeg4 ASP ou AVC (H264), WMV et VC-1.

Mieux, il encode la vidéo en temps réel, au format Mpeg4 (ASP et AVC) et en 720p (1280 x 720 points), une performance que la plupart des PC n’arrivent même pas encore à égaler ! La connectique est également inédite pour cette classe de composants : l’APX 2500 peut ainsi piloter un capteur de 12 mégapixels, un moniteur jusqu’à une résolution de 1280 x 1024 points, et un téléviseur via une prise HDMI 1.2 (compatible 720p).

Des exemplaires de test sont déjà en circulation, la mise en production devant commencer dès la fin de ce semestre.

Notre page spéciale Mobile World Congress


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur