MyDoom.O s’attaque aux moteurs de recherche

Sécurité

La dernière version du ver apporte sa nouveauté : elle utilise les moteurs de recherche afin de repérer les adresses emails vers lesquelles elle se déploie. Google, Yahoo!, AltaVista et Lycos ont été particulièrement ralentis. Ce mardi, l’attaque semblait s’essouffler

Découvert lundi, MyDoom.O reprend les caractéristiques des versions précédentes. Il s’agit d’un ver diffusé en ‘

mass mailing‘ qui cache un virus dans un fichier attaché et recherche les adresses emails sur les postes infectés afin de continuer à se diffuser au travers d’une ‘back door‘ ouverte sur le poste. Mais MyDomm.O utilise une approche originale : il s’attaque ensuite aux moteurs de recherche afin de repérer de nouvelles adresses. Cette forme d’attaque en règle vise les caches des moteurs de recherche Google, Yahoo!, AltaVista et Lycos. D’autres sont sans doute visés, mais ne l’ont pas indiqué pour le moment. Elle entraîne des ralentissements sur les moteurs en multipliant les requêtes, ralentissements constatés par les utilisateurs et les moteurs ce lundi 26 juillet dans la soirée. Selon l’Internet Storm Center du SANS Institute, 200.000 machines auraient été infectées par MyDoom.O avant qu’il ne soit découvert lundi. Et un porte-parole de Google a reconnu que certains visiteurs du moteur ont ‘expérimenté des ralentissements durant un court laps de temps‘. Pour un représentant de Yahoo!, les techniciens du moteur ont constaté les effets du virus dans le cadre de leur surveillance, et implémenté immédiatement une ‘backup procedure‘ pour compenser l’augmentation de trafic. Symantec avait initialement repéré MyDoom.M, qualifiant la menace de ‘modérée‘, mais il semblerait que l’attaque des moteurs de recherche lui ait échappée. Déclaré par McAfee sur cet aspect spécifique de l’attaque, la nouvelle variante prend donc le nom de MyDoom.O, et présenterait une menace qualifiée de ‘moyenne‘. MyDoom.O reprend le modèle de diffusion de son prédécesseur version M, cache son adresse d’origine (spoofing) derrière des adresses emails respectables, propose en objet ‘hello‘, ‘error‘ ou ‘status‘. Mais ironiquement, le fichier attaché peut être téléchargé en cliquant sur une adresse annoncée comme étant un outil de suppression des virus ! Enfin, les auteurs de MyDoom.O ont glissé un message à l’attention des auteurs d’anti-virus : ils déconseillent l’usage des fournisseurs de Webmail sous les domaines HotMail, Yahoo! ou Google? Ce mardi, les sites visés fonctionnaient normalement mais les risques restent important compte tenu du nombre de postes infectés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur