MySpace bloque la musique illégale

Régulations

Le site de réseaux sociaux tourné vers la musique a adopté une nouvelle
technologie pour interdire de poster des musiques qui enfreignent les copyrights

Plus de 100 millions d’abonnés, dont 90 millions seraient actifs selon News Corp., la firme de Rupert Murdoch propriétaire de MySpace, le site de réseaux sociaux phénomène de l’Internet, attire les musiciens et les personnes qui s’intéressent à la musique.

Mais combien publient de la musique ‘légale’ ? Les majors du disque n’ont pas manqué d’épingler les dérives du site, accusé d’enfreindre les copyrights de leurs artistes, qu’il s’agisse de musique ou de vidéo, en laissant leurs abonnés diffuser illégalement du contenu.

C’est pourquoi MySpace a licencié la technologie Gracenote, une base de donnée de matériels objets de copyrights, qui bloque le ‘upload‘ d’un contenu qui ne dispose pas des droits afférents.

YouTube, le concurrent de MySpace plutôt orienté vidéo récemment acquis par Google,envisagerait de déployer le même type de contrôle afin de se protéger des risques de poursuites engagées par l’industrie.

On notera cependant l’ambigüité des majors du disque – EMI, Universal Music (Vivendi), Warner Music et Sony BMG à eux quatre représentent 75 % de la distribution de musique – promptes à attaquer tout ce qui diffuse plus ou moins légalement de la musique, mais qui ne manqueraient pour rien au monde de se faire une place sur les sites de type MySpace afin de distribuer leurs matériels promotionnels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur