MySpace ouvre ses portes aux développeurs

Régulations

Le populaire site de mise en relation des internautes a annoncé mercredi 17 octobre qu’il allait ouvrir sa plateforme aux développeurs pour que ces derniers puissent y concevoir des applications

MySpace va donc suivre le mouvement engagé par le trublion du réseau social : Facebook. Rappelons qu’en avril dernier, le site a ouvert son API, et selon ComputerWorld déjà près de 100.000 développeurs collaborent avec le site. Ces contributeurs, qui symbolisent l’esprit communautaire du Web 2.0 ont déjà réalisé 6,000 applications

Profitant d’une conférence qui se déroule à San Francisco et ayant pour thème le Web 2.0, le co-fondateur et grand patron de MySpace Chris DeWolfe, a déclaré qu’il allait ouvrir la plateforme du site aux développeurs d’ici quelques mois. Il n’a pour l’instant pas donné de date précise.

“Nous allons créer une Sandbox pour près de deux millions d’utilisateurs bêta et pour nos développeurs. L’objectif étant en suite de proposer ces nouvelles applications aux utilisateurs de MySpace” a indiqué DeWolfe.

Renforcer l’esprit communautaire

D’ici quelques semaines, MySpace va publier un catalogue de tous les widgets disponibles sur son réseau. Rappelons que ces outils permettent à chaque utilisateur de personnaliser son environnement MySpace.

À l’heure actuelle, les utilisateurs de ces gadgets de la toile doivent se rendre sur le site du concepteur de l’application pour télécharger le fichier. Mais à terme, MySpace va centraliser toutes ces solutions sur une seule page.

Les contributeurs seront propriétaires de l’ensemble des applications, et MySpace envisage de les aider à vendre de la publicité sur ladite page pour la faire vivre. Bien entendu c’est aussi une façon plutôt sympathique de fidéliser les développeurs.

Pour accompagner cette stratégie, MySpace va ouvrir des bureaux en des lieux stratégiques, un premier est annoncé à San Francisco, avec une cinquantaine d’employés. Quant aux deux co-fondateurs de MySpace, Chris DeWolf et Tom Anderson, ils viennent de signer pour deux nouvelles années chez News Corps.

Rappelons que selon une étude du cabinet Comscore, MySpace compte encore une confortable avance sur Facebook. Le site du magnat des médias, le patron de News Corp, l’australo-américain Rupert Murdoch, revendiquait 55 millions de visiteurs uniques au mois d’août 2007, contre 14 millions pour Facebook.

Reste qu’à l’occasion de cette conférence, Murdoch a précisé que pour la première fois MySpace allait réaliser un chiffre d’affaires inférieur à ses prévisions initiales. Sur l’exercice en cours, qui sera clos à fin juin 2008, MySace ne réalisera pas les 800 millions de dollars annoncés précédemment !

Rupert Murdoch table désormais sur 750 millions de dollars. “Mais c’est au final 30 fois ce qu’il réalisait le jour où nous l’avons acquis, il y a deux ans”,a-t-il tenu à indiquer.“Si nous maintenons cette trajectoire, nous serons très heureux.” MySpace avait été acquis en 2005 par News Corp. pour 580 millions de dollars en 2005.

MySpace et Skype se rapprochent Désormais les utilisateurs de MySpace pourront utiliser la version Beta de “MySpace IM avec Skype”. Ce partenariat connecte les deux plates-formes de communications les plus populaires sur Internet, pour créer la plus grande communauté en ligne au monde capable de communiquer avec la voix.MySpaceIM intègre le logiciel client de messagerie instantanée de MySpace. Le partenariat va également permettre aux utilisateurs de se connecter à leurs profils et photos ou ‘avatars’ MySpace à partir de leur profil Skype. Les deux produits, MySpaceIM avec Skype et Skype avec la connexion à MySpace, seront disponibles pour les utilisateurs MySpace à partir du mois de Novembre 2007.Chris DeWolfe, a expliqué à cette occasion “Skype dispose de la meilleure technologie de communications VoIP et d’une énorme base d’utilisateurs, qui va maintenant pouvoir se connecter à notre propre communauté. Notre réseau n’a pas de frontières géographiques.”Outre la fonction d’appel Skype gratuit, MySpaceIM pour Skype permettra également aux utilisateurs du réseau MySpace de choisir en option les produits de communications payants de Skype. Les conditions financières du partenariat n’ont pas été rendues publiques.