MySQL sur le cloud Amazon pour 19 dollars par mois

Bases de donnéesCloud
Le cloud d'Amazon au service des développeurs Windows

Amazon en version micro-cloud, avec une instance de serveur virtuel RDS destinée aux petits projets sous MySQL.

0,025 dollar de l’heure aux États-Unis ou 0,035 dollar de l’heure dans le reste du monde, c’est le premier prix d’accès d’une base de données MySQL dans le cloud sur AWS (Amazon Web Services), et avec tous les services annexes.

Destinée aux petits projets, applications web au trafic réduit ou tests d’applications, cette nouvelle offre AWS appartient au service RDS (Relational Database Service) et en reprend toutes les fonctionnalités… à prix et à consommation réduits. RDS, encore en bêta, simplifie l’adoption et le déploiement d’une base de données relationnelle – MySQL, Oracle ou Microsoft SQL Server – sur le cloud.

Pour les petits besoins

La micro-instance RDS s’exécute dans un serveur virtuel. Comme pour les autres services RDS, la mise à jour de la base de données est automatique, ainsi que les sauvegardes. Les outils et le code sont les mêmes. Amazon RDS pour MySQL permet également de procéder à un dimensionnement au-delà de la capacité inhérente au déploiement d’une seule base de données, dans le cas de charges de travail impliquant une demande de lecture intensive.

En cas d’évolution plus sensible des besoins, la solution peut migrer sur Multi-AZ Deployments, qui offre une base de données de premier niveau répliquée sur une autre entité AWS synchronisée, toutes deux étant disponibles sur une même zone géographique. Lorsque la primaire tombe, la base répliquée devient primaire… Multi-AZ Deployments dispose d’une alimentation électrique, un refroidissement et une connectivité réseau indépendants. Pour un prix doublé !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur