MyStream étend ses réseaux IP virtuels à l’Europe

Régulations

Après avoir confirmé sa position sur le marché hexagonal, MyStream a déployé
des VPN-IP dans une quinzaine de pays européens pour le compte d’une dizaine de
clients

Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne? 2006 a été l’année de l’internationalisation pour MyStream, le premier opérateur français de réseaux IP virtuels crée en 2003 par d’anciens collaborateurs de MCI Worldcom

Cette firme se démarque par une approche originale : opérer des réseaux virtuels privés en s’appuyant sur plusieurs liaisons ADSL grand public.

Lorsqu’une entreprise française souhaite déployer des réseaux IP pour relier ses filiales à l’international, elle a le choix entre deux options.

Soit, elle opte pour le guichet unique d’un opérateur international, mais avec des coûts conséquents, soit elle choisit d’optimiser localement ses coûts, mais en gérant dans chaque pays la relation avec un ou plusieurs opérateurs nationaux.

La solution de MyStream, s’appuie sur une architecture qui associe plusieurs liens ADSL grands public. Généralement, le service de l’opérateur historique est associé à celui d’un opérateur alternatif. Afin d’assurer une qualité de service équivalente à celle des “liaisons louées”, MyStream a développé son boîtier dit d’équilibrage de charge nommé : la MyBox.

Cette dernière agrège les liens DSL provenant de différents opérateurs et peut basculer le trafic d’un lien à l’autre. Ainsi, la MyBox assure une connexion en continu en cas de défaillance d’un des opérateurs.

Notons qu’au-delà de la fourniture de l’infrastructure de télécommunication, MyStream dispose d’un centre de supervision à Paris.

La firme compte parmi ses clients des hôtels ( Campanile) mais aussi des boulangeries (Paul). Désormais, l’ambition du groupe est de conquérir le marché mondial des réseaux VPN/IP internationaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur