Napster pourrait se vendre au plus offrant

Régulations

La mise en vente ne fait pas l’unanimité parmi les actionnaires

Napster, le service de vente de musique en ligne, pourrait être mis en vente. Selon une information de Reuters, le site pourrait, prochainement, faire l’objet d’une cession. Le conseil d’administration du kiosque musical s’est adjoint les services d’un établissement financier, UBS Bank Investment, pour évaluer les “options stratégiques” disponibles.

A l’instar de Yahoo, l’actionnariat de Napster apparaît marqué par des divisions. Trois des investisseurs se seraient lancés à la conquête de sièges au sein du conseil d’administration. Selon le trio, l’actuel conseil s’opposerait à la vente de la société dans le but de faire grimper la valeur du titre. De fait, l’assemblée générale du 18 septembre risque d’être animée.

Entouré depuis sa naissance, d’une réputation des plus sulfureuse, le site, propriété de l’allemand Bertlsmann, s’était converti de force au bienfait du téléchargement légal. En mai dernier, le petit diablotin du téléchargement avait présenté un catalogue de 6 millions de titre tous dépourvus de DRM (verrous techniques).

Mener une opposition frontale face au géant toute catégorie (iTunes d’Apple) semblait possible. Mais le service n’a jamais rencontré le succès escompté. Et la probable mise en vente du site risque d’enrayer encore un peu la machine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur