Navigateurs : destins liés pour Edge et Chrome avec le coronavirus

Microsoft peut-il encore avancer sans Google sur le marché des navigateurs web ? L’épisode coronavirus soulève la question.

Dans ce contexte de crise, on apprenait, la semaine dernière, la mise « en pause » du développement de Chrome.

Les travaux ne s’arrêtent pas, mais la priorité est donnée à la fiabilité et à la sécurité. Jusqu’à nouvel ordre, tous les canaux sont « gelés ». Le butineur en restera à sa version actuelle sur chacun d’entre eux.

Par extension, le développement de Chromium subit le même sort. Et les offres qui reposent sur ce navigateur libre en pâtissent.

Edge en fait partie. Et Microsoft ne fait pas d’exception à la mise en pause. Même si l’initiative se limite pour le moment au canal stable.

DevTools : le français attendra

Parmi les nouveautés à venir prochainement sur ce canal figurent :

  • Les « Collections », sections personnalisées destinées à regrouper du contenu thématique
  • Pour les favoris, la détection des doublons et la fusion de dossiers portant le même nom
  • Un indicateur destiné à mieux différencier mode sombre et navigation privée
  • Davantage d’options d’annotation des PDF
  • La prise en charge des extensions dans le conteneur Application Guard
  • Du nouveau pour la console DevTools, notamment la localisation en français

Dès lors qu’une version d’Edge passe du canal Canary vers le canal Dev, l’ajout de fonctionnalités est normalement verrouillé. Le développement se concentre alors sur la stabilité et la sécurité.

Dans l’absolu, Microsoft pourrait décider de stabiliser lui-même Edge 81 (actuellement sur le canal Dev). Mais son code risque de s’écarter de celui de Chromium…

Photo d’illustration © Microsoft