Navigateurs : Firefox continue à gagner du terrain

Logiciels

Si le monopole d’Explorer est toujours palpable, les jeunes loups (ou renards, non pandas !) guettent

L’ultra-domination d’Internet Explorer de Microsoft continue à s’effriter. Autrefois en quasi monopole, Internet Explorer reste certes en bonne place avec plus de 71,2 % des utilisateurs du Net selon le dernier baromètre de Net Applications pour le mois d’octobre. Tous derrière et lui devant ? Pas certain.

Si le grand public (et les entreprises) utilisent encore massivement le navigateur made in Redmond, force est de voir que ses concurrents apprennent vite. Selon des chiffres de l’étude, Firefox côtoie les 20 % d’utilisation, contre 19,46 % en septembre. Selon XiTi, en Europe, la part de visites du panda roux atteint 34,3 % (chiffres de juin).

On peut donc sentir très nettement un phénomène d’érosion lente de l’utilisation d’I.E, disposant d’un parc immense d’utilisateurs captés grâce à l’intégration native du logiciel dans Windows. Mais cet avantage semble de moins en peser. Pour preuve, en janvier 2007, toujours d’après Net Applications, I.E comptait près de 80 % d’utilisateurs… Soit une lente mais sûre dégradation du nombre de ses pratiquants.

En face, Firefox, le navigateur de la fondation Mozilla tente de séduire le plus de nouveaux utilisateurs et connaît une hausse rapide. Pour cela Mozilla joue sur l’évènementiel avec le ” Download day ” sortie mondiale de la version 3 du navigateur. Grâce à des opérations publicitaires, Firefox 3 est devenu le logiciel le plus téléchargé dans le monde en 24h. Un coup de pub à ne pas négliger afin de marquer les esprits des internautes.

Figurent en bonne place dans ce classement mais dans une moindre mesure Apple Safari avec 6,57 % d’utilisateurs (le navigateur profite du succès des Mac), puis Opera (0,75 %) et Google Chrome (0,74 %) qui fait une entrée discrète sur le marché.

Reste que Microsoft n’a pas le moins du monde dit son dernier mot. La sortie d ‘Internet Explorer 8 est dans les coursives et promet beaucoup dit-on. Ces acteurs vont donc devoir batailler ferme pour tailler dans la position de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur