Navigateurs : Google force les utilisateurs à la mise à jour

LogicielsNavigateurs

Discrètement, Google a commencé à dégrader son moteur de recherche pour les personnes utilisant des versions anciennes de navigateurs. Une stratégie visant à forcer les utilisateurs à mettre à jour leur logiciel.

Google a peut-être trouvé une méthode pour forcer les internautes à mettre à jour leur navigateur. Le géant du web aurait dégradé sciemment son moteur de recherche avec une ancienne interface pour les utilisateurs s’appuyant sur un vieux navigateur. Il s’agit d’une conséquence de la mise en œuvre d’une stratégie élaborée par la firme américaine en 2011. Cette orientation vise à supporter la dernière version des navigateurs web et la précédente.

Des utilisateurs se sont plaints du tour de vis de la firme de Mountain View sur un forum. Ainsi, DJSigma qui travaille avec Opera 12.17 indique que la page d’accueil de Google est une ancienne version (datant de 2013, reconnaissable à un bandeau noir sur la partie supérieure), mais que la page de résultat reprend le look actuel. Reste qu’à chaque recherche, il est obligé de repasser par la page d’accueil. D’autres utilisateurs évoquent le même problème et le terme de bug est revenu en boucle. Ce problème toucherait également IE9 et certaines versions de Safari. En fait, tous les navigateurs qui ne disposent pas de mises à jour automatiques comme Chrome ou Firefox.

Google assume

Une ingénieur de Google, nommée Nealem, a répondu à la communauté : « Merci de vos retours, il ne s’agit pas d’un bug, cela fonctionne comme prévu ». Et d’ajouter : « nous améliorons continuellement notre moteur de recherche, aussi nous ne pouvons fournir qu’un support limité aux vieux navigateurs. Nous encourageons chacun à mettre à jour son browser vers une version plus récente, elles sont plus sécurisées et proposent une meilleur expérience ». L’autre alternative, comme l’indique DJsigma, est… de changer de moteur de recherche en passant par exemple à Bing de Microsoft.

A lire aussi :

Navigateurs web : IE domine, Chrome confirme et Firefox patine

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur