Navigateurs web : il faudra compter avec Firefox

Logiciels

Le navigateur de la fondation Mozilla gagne de plus en plus de parts de marché

Les dernières statistiques d’utilisation des navigateurs web confirment la bonne santé de Firefox. Chez Net Applications, le produit de la fondation Mozilla est crédité de 20,78 % de part de marché en novembre.

Au fil des mois, aucun effritement n’est constaté. C’est un bon signe qui confirme que ceux qui essaient Firefox l’adoptent souvent de façon définitive. Internet Explorer reste cependant le produit le plus utilisé avec 69,77 % de part de marché. Notez qu’en troisième place nous retrouvons Safari (7,13 %).

Nous nous sommes également penchés sur les statistiques d’octobre du W3Counter. Les différentes versions d’Internet Explorer cumulent 59,05 % de part de marché, alors que celles de Firefox demeurent au-dessus des 30 % (30,13 %). Là encore, Safari prend la troisième place (2,77 %).

Autres chiffres intéressants, ceux de W3Schools. Ils sont dignes d’intérêt, car ils montrent l’utilisation des navigateurs au sein de la communauté des développeurs de sites web. Depuis plusieurs années, ces statistiques sont assez similaires aux parts de marché globales… constatées 18 mois plus tard.

Ici, Firefox (44 %) et Internet Explorer (47,1 %) font maintenant presque jeu égal. Un résultat impressionnant. Nous notons également la troisième place de Google Chrome (3 %), qui semble intéresser nombre de webmasters. Internet Explorer 6 est le seul navigateur web en réelle perte de vitesse. Ce n’est pas fondamentalement une mauvaise nouvelle pour les développeurs web, qui ont dû – trop longtemps – composer avec les faiblesses de ce produit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur