NBC Universal lâche iTunes (Apple)

Cloud

Coup dur pour Apple qui perd un important fournisseur de contenus TV. Car NBC
veut aussi sa part du gâteau de la VOD

Le modèle économique d’Apple dans la vidéo à la demande (VOD, video on demand) est-il menacé ? Jusqu’à aujourd’hui, la firme à la pomme était l’intermédiaire quasi incontournable dans la distribution en ligne de contenus grâce à la domination d’iTunes. Mais désormais, certains fournisseurs stratégiques, comme les réseaux TV américains, veulent faire cavaliers seuls.

C’est le cas de NBC Universal qui ne renouvelera son contrat avec Apple. Poids lourd de la TV, premier fournisseur d’iTunes (30% des contenus), NBC produit des séries aussi populaires que Heroes. Un produit d’appel qui risque de cruellement manquer au catalogue de la plate-forme à la pomme.

NBC, depuis longtemps agacé par la politique de prix imposée par Apple, avait réclamé un doublement de son prix de gros par programme, ce qui aurait obligé le magasin en ligne à augmenter le prix de vente au public à 4,99 dollars par épisode contre 1,99 dollar actuellement.

« Nous sommes déçus de voir NBC quitter iTunes parce que nous n’avons pas accepté leur importante hausse de prix », a déclaré Eddy Cue, vice-président d’iTunes dans un communiqué.

Universal Music refuse l’exclusivité

Dans le même esprit, Universal Music, première ‘major’ mondiale du disque, a refusé de signer un accord d’exclusivité avec Apple.

Dans un marché de la VOD et de la musique en ligne en pleine expansion, NBC Universal veut avoir les mains libres afin de tirer le maximum de profits de ce marché. Il s’agit de compenser, les activités traditionnelles qui déclinent.

NBC mise notamment sur Hulu.com, la nouvelle plate-forme de téléchargement lancée avec le géant News Corop (la Fox, Myspace…)

Les deux mastodontes des médias avaient annoncé en mars leur intention d’offrir en ligne « des milliers d’heures de vidéo haut de gamme » gratuites, financées par la publicité.

Ils avaient alors expliqué vouloir créer « le plus large réseau de distribution de vidéos d’Internet » – rien que ça !- « avec des contenus fournis par une dizaine de bouquets télévisés et deux studios de cinéma, y compris des films entiers. »

Des épisodes entiers de séries comme « 24 Heures » ou « Les Simpsons » seront disponibles, ainsi que des films récents complets comme Borat, Little Miss Sunshine ou The Bourne Identity.

D’après l’AFP et des sources proches du dossier, Hulu aurait déjà reçu un financement de 100 millions de dollars du fonds spécialisé Providence Equity Partners.

Il reste à savoir qui sera le plus pénalisé dans cette rupture. Si NBC tourne le dos à un canal de distribution dont le succès ne sera peut-être pas égalé par Hulu, Apple perd un catalogue de contenus stratégique. Ce qui pourrait impacter tout son écosystème…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur