NCR tente de convertir les banques à la pub

Cloud

NCR lance une nouvelle version de son application Aptra Promote, qui permet de gérer des campagnes de communication sur les guichets automatiques bancaires

Aujourd’hui, plus de 50.000 de guichets automatiques bancaires, les Gab, utilisent Aptra Promote, un outil de gestion de campagne promotionnelle, d’après NCR Corporation, la société qui lance ce mois ci une nouvelle version du produit. Il s’agit d’une plate-forme logicielle exploitable sur le canal des guichets automatiques bancaires. Développée en C, elle peut être intégrée dans le système d’information de la banque ou exploitée en ASP. La troisième version de l’outil, qui a été testée auprès de groupes d’utilisateurs, se veut plus conviviale, et émet jusqu’à huit coupons promotionnels qui sont imprimés directement par les automates des guichets.

« Notre système centralisé permet aux services marketing des banques de gérer directement des campagnes, et de les modifier facilement. Il doit donc être simple, convivial et intuitif. Les banques ou les sociétés indépendantes qui gèrent des guichets peuvent émettre des messages promotionnels liés à des services de l’établissement bancaire ou proposer des offres particulières liées à un autre magasin qui se situe à proximité géographique du distributeur» explique Gilbert Louard, responsable marketing du secteur banque de NCR.

En effet, le message émis peut être personnalisé en fonction du lieu de l’automate, du moment, s’il s’agit du week-end, ou pas, par exemple, ou du profil de l’utilisateur. En effet, le numéro de la carte, indique si son porteur est client de la banque dont dépend l’automate, et de quelle catégorie de carte il s’agit. Le montant de la transaction est également connu.

L’outil permet un suivi de la campagne par automate, avec le nombre de coupons édités. En revanche, « les données ne sont pas liées aux comptes par client » précise Gilbert Louard.

La France à la traîne

La société revendique 300 clients qui utilisent déjà ce produit, dont Bank of the Phillipines Islands et Bank of Queensland. Mais, l’usage qui en est fait reste pour l’essentiel promotionnel, du moins pour les banques. « Les exploitants indépendants qui placent des automates dans des espaces publiques peuvent faire de la location d’espace. D’après une étude de l’utilisation des distributeurs dans les espaces commerçants, 40% des montants retirés sont dépensés dans cet espace» souligne Gilbert Louard.

Une perspective importante, donc, qui est plus perçue dans les pays anglo-saxons qu’en France. Ici, « les banques sont encore peu avancées dans ce domaine. Nous allons bientôt signer avec un établissement important, pour l’aspect promotionnel. Cela participe du déploiement des stratégies multicanal mis en place par les banques. Mais le groupement des cartes bancaires interdit de détourner les clients de ses confrères lors des retraits auprès des automates, et de faire de la publicité pendant la transaction ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur