Nebula, pionnier d’OpenStack, cesse ses activités

CloudIAAS

La start-up Nebula créée par un des fondateurs d’OpenStack a fermé ses portes. Elle restera comme une pionnière dans le déploiement des Clouds privés sur la plateforme Open Source.

L’histoire retiendra que Nebula a été créée au printemps 2011 par un ancien CTO de la Nasa, Chris Kemp, avec son collègue Devin Carlen et l’entrepreneur Steve Ohara. Le premier s’est notamment fait un nom en tant que l’un des fondateurs d’OpenStack, la plateforme Open Source pour déployer des Clouds privés. Il a développé des appliances pour justement accélérer ces déploiements dans les entreprises.

Oui mais voilà, Nebula n’est plus. Dans un message sur son site, la société a indiqué que « c’est avec tristesse que nous annonçons que le 1er avril 2015 Nebula a cessé son activité ». Elle ajoute : « C’est une décision difficile pour nous et souhaitons assurer nos clients, nos actionnaires et salariés que tout a été mis en oeuvre pour explorer les alternatives et analyser les options possibles. » Pour les clients qui utilisent des appliances Nebula, le fournisseur les oriente pour la partie support vers d’autres acteurs spécialisés dans OpenStack comme Red Hat ou IBM. Parmi ces clients, on compte notamment Lockheed Martin, Shutterfly, Sandia National Laboratories, Genentech et ViaWest.

Une concurrence forte et une consolidation en cours

Le changement de direction en 2013 avec l’arrivée de Gordon Stitt en remplacement de Chris Kemp n’aura pas redonné de coup de fouet à la jeune pousse. Pourtant, les investisseurs avaient été au rendez-vous avec un montant total de 40 millions de dollars auprès de Comcast Ventures, Kleiner Perkins Caufield & Byers, et Highland Capital Partners.

Lire notre dossier : 10 outils Open Source indispensables pour maîtriser le Cloud

La concurrence a été rude pour Nebula avec une consolidation du secteur comme le montre les rachats de CloudScaling par EMC ou de MetaCloud par Cisco. Les grands acteurs comme HP, IBM ou Red Hat ont aussi travaillé sur leur propre distribution OpenStack et ont construit un portefeuille d’offres dédiées. Avec la fermeture des activités de Nebula, nos confrères de Forbes s’interroge sur la pérennité d’autres start-ups orientées OpenStack comme Mirantis ou Piston. La première poursuit son ascension en intégrant la fondation Cloud Foundry. La seconde aide HP a pousser OpenStack dans sa récente offre Helion Rack.

A lire aussi :

Cloud : Microsoft Azure va accueillir OpenNebula et Packer.io

Crédit Photo : Gustave Frazao-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur