Nec met 3 pétaoctets de mémoire dans le cerveau de l’ICM

RéseauxStockage

Un cluster de stockage d’une capacité totale de trois pétaoctets est maintenant installé au cœur de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière. Un projet mené à bien par Nec et Active Circle.

Le système informatique de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière (l’ICM, situé à la Pitié-Salpêtrière, à Paris) manquait cruellement de mémoire. Nec vient de résoudre ce problème en l’équipant d’une solution de stockage d’une capacité impressionnante de trois pétaoctets (3.000.000 Go).

« Un des objectifs clés de l’équipe informatique de l’ICM était de s’assurer que l’infrastructure technique, et en particulier le stockage de données, ne constitue pas une entrave au déroulement de la recherche », explique Bruno Lecointe, directeur commercial chez Nec. « Nec, avec son partenaire Active Circle, a permis à l’équipe informatique de mettre en place une solution de stockage d’une capacité de trois pétaoctets capable de répondre à ce besoin et qui est entièrement redondante, sécurisée et rentable. »

L’ensemble est composé de baies Nec comprenant des disques durs Serial Ata configurés en RAID 6. Elles exploitent une architecture entièrement redondante, des disques en passant par les interfaces de communication et les blocs d’alimentation. Active Circle fournit pour sa part sa solution logicielle, qui s’appuie sur du matériel standard et permet de créer des systèmes de stockage en clusters capables de gérer de larges ensembles de données en toute sécurité. Cette association de circonstance entre les deux compagnies a visiblement su convaincre les responsables de l’ICM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur