NEC revient dans la course aux supercalculateurs

Régulations

Avec SX-8, sa nouvelle ligne de supercalculateurs, NEC répond aux velléités d’IBM de ravir au géant japonais la première place sur le marché des ‘supercomputers’

Depuis le 30 septembre, IBM avec son système Blue Gene/L affirmait à qui voulait bien l’entendre qu’il a dérobé à NEC et son Earth Simulator la place de supercalculateur le plus puissant au monde.

Il n’aura pas fallu longtemps à NEC pour riposter, en annonçant la commercialisation de la nouvelle ligne de supercalculateurs SX-8, le successeur et remplaçant du SX-6 attendu depuis plusieurs mois. La technologie NEC SX-8 est vectorielle, avec, affirme le fabricant, une vitesse de pointe de 65 téraflops (milliers de milliards d’opérations par seconde), et une puissance durable de 58,5 téragaflops. Pour comparaison, IBM annonce sur Blue Gene/L une vitesse de traitement de 36,01 téraflops. NEC aurait enregistré plus de 100 commandes sur SX-8 ? à environ 1 million d’euros le “monstre” – et le groupe s’est fixé pour objectif de commercialiser ou louer 700 ‘supercomputers’ sur trois ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur