.NET : Mono va faire son show à Austin… et dans votre poche

Logiciels

Mono est le clone ‘open source’ de la plate-forme .NET. Le congrès Monospace mettra l’accent sur les différents avantages de cette solution, ainsi que sur MonoTouch.

Le colloque Monospace se déroulera du 27 au 30 octobre à Austin (Texas). Il permettra aux développeurs utilisant la plate-forme .NET de se rapprocher de Mono, un clone open source dont la mise au point est chapeautée par Novell.

Des figures clés du monde des logiciels libres seront présentes, comme Miguel de Icaza, le responsable du projet Mono, et Sam Ramji, qui a su transformer l’approche qu’avait Microsoft de l’open source (et qui œuvre aujourd’hui au sein de la fondation CodePlex).

Il est possible que les doutes levés par la communauté des logiciels libres concernant le projet Mono trouvent une réponse lors de cet évènement. De fait, une polémique s’est créée, dont le point central réside dans le pacte de non-agression signé par Microsoft – qui concerne les brevets pouvant concerner Mono – applicable seulement aux versions de Mono fournies par Novell.

Pour le reste, le rassemblement Monospace mettra en valeur les qualités de Mono : sa portabilité sur de multiples OS, sa présence dans le monde des serveurs web Linux, et la possibilité de l’utiliser sur des plates-formes originales, comme celles utilisées pour l’électronique embarquée, le cloud ou les supercalculateurs.

MonoTouch, une application commerciale proposée par Novell, sera également au cœur de cet évènement. C’est aujourd’hui la seule solution permettant de porter les applications .NET sur l’iPhone ainsi que l’unique alternative à l’offre de développement d’Apple.

Les premières applications .NET pour l’iPhone

Le succès de Mono semble être appuyé par la sortie des premières applications destinées à l’iPhone. Craig Dunn vient de proposer un logiciel qui permet de simplifier l’accès au colloque Monospace : liste des séances et des intervenants, accès direct aux blogues et au fil Twitter, renseignements pratiques… Cet outil montre les possibilités de MonoTouch en tant que solution de développement rapide.

Le très prolifique Craig Dunn propose par ailleurs deux autres logiciels écrits en C# et destinés à l’iPhone. LeRoget’s 1911 Thesaurus est un dictionnaire des synonymes basé sur le code source de l’application Silverlight créée par Charles Petzold. Un bel exemple de portabilité entre les solutions.NET et MonoTouch.

iSOFlair 2.0 était originellement une application de démonstration montrant comment s’interfacer à des services web (ici, la visualisation des profils des utilisateurs du site stackoverflow.com ). Craig Dunn a su faire évoluer son logiciel, qui devient maintenant un allié de poids pour les utilisateurs de ce site.

MonoTouch semble également attirer les développeurs français. Julien Dollon montre ainsi comment il est possible de l’utiliser afin de créer une application qui simplifiera l’accès au site Dotnet-France, au travers de services spécialisés. Un exemple intéressant d’interfaçage entre les logiciels traditionnels et les sites web.

monotouch0.png


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur