.NET : SUSE met la destinée de Mono entre les mains de Xamarin

CloudOpen Source

Mono, MonoTouch, Mono for Android et les Mono Tools for Visual Studio se retrouvent dorénavant entre les mains de Xamarin, une société créée après le rachat de Novell.

Suite au rachat de Novell par Attachmate en novembre 2010,  Suse Linux est devenue une branche à part entière du groupe, comme nous l’expliquait Bob Flynn en mai dernier.
Toutefois, cette transition ne s’est pas faite sans heurts. Ainsi, Mono, le clone open source de la plate-forme .Net de Microsoft, a été sacrifié au passage, forçant Miguel de Icaza (le responsable de ce projet) à mettre en place une nouvelle société, Xamarin, afin de poursuivre cette activité.

Une séparation préjudiciable pour les utilisateurs
Malgré le lancement de Xamarin, Attachmate conservait les droits liés à Mono et à certains produits commerciaux, comme MonoTouch et Mono for Android.
Xamarin se voyait ainsi obligé de redévelopper de nouvelles offres pour les terminaux mobiles, les clients des anciennes solutions se trouvant pour leur part totalement abandonnés en termes de support technique.
Des responsables d’Attachmate nous avaient toutefois confié qu’ils se pencheraient prochainement sur la question. C’est aujourd’hui chose faite, un accord ayant été signé entre les deux entités.

Mono, remis sur les rails
L’accord signé entre SUSE et Xamarin comprend plusieurs volets. Suse livre une licence non révocable et transmet toute la propriété intellectuelle des produits suivants à Xamarin : Mono, MonoTouch, Mono for Android et les Mono Tools for Visual Studio.
Xamarin devient ainsi le propriétaire officiel de l’ensemble de ces technologies et reprend le flambeau du projet Mono dans son ensemble (Mono, Moonlight et MonoDevelop).
En contrepartie, la société fournira assistance et mises à jour aux personnes disposant déjà d’une licence des produits suscités. Elle proposera également un support pour la pile Mono livrée avec la Suse (ce qui consistera pour l’essentiel à fournir des paquets Suse Linux de Mono).

Une bonne nouvelle, mais que de temps perdu !
Cette annonce a été accueillie très favorablement par la communauté et les utilisateurs des différentes piles Mono (en particulier celles dédiées au monde mobile).
Xamarin, qui avait commencé à réécrire des clones des produits Mono commerciaux de Novell, se retrouve toutefois contraint de jeter l’essentiel de ses travaux à la corbeille.
Pour se consoler, la société dispose dès aujourd’hui de deux produits payants et peut ainsi revoir sa feuille de route à la hausse. Miguel de Icaza promet par ailleurs sur son blogue de proposer des tarifs plus abordables pour certaines catégories de développeurs, comme les étudiants.

« Ce partenariat est une triple victoire : une victoire pour Suse, une victoire pour Xamarin, mais surtout, une victoire pour nos clients, les utilisateurs et la communauté », a déclaré Nils Brauckmann, président-directeur général de Suse. « Notre partenariat garantit aux clients Suse qu’ils continueront à obtenir le meilleur support possible. Il permet également à la brillante équipe de Xamarin d’améliorer ses chances de réussite. Il assure enfin la continuité du projet open source communautaire Mono en le plaçant entre les mains de ses plus fervents évangélistes.»


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur