NetApp : le logiciel s’impose entre applications et réplication

Régulations

« Nos matériels ne manquent que de support d’expression? », explique
le spécialiste de solutions de stockage

Le constructeur de solutions de stockage n’a plus à faire ses preuves sur son offre matérielle, un domaine aujourd’hui banalisé. C’est pourquoi il se concentre sur ses offres logicielles?

Matthieu Jamet, ingénieur avant-ventes chez NetApp France, évoque cette évolution stratégique.

« Notre métier c’est la disponibilité des données. Face à un hardware aujourd’hui banalisé, notre différence vient de l’intelligence embarquée, en particulier du côté du contrôleur, avec un plus, des solutions orientées applications. »

L’objectif de NetApp se décline en quatre points :

-simplifier la gestion des données,

-augmenter la productivité et la flexibilité,

-réduire la complexité,

-réduire les coûts.

Rien de bien nouveau dans ce message, mais le constructeur agit à travers son offre logicielle.

En particulier avec son offre SnapManager qu’il décline désormais en ciblant des environnements applicatifs. Ainsi, SnapManager pour SAPet SharePointviennent de rejoindre les versions pour Oracle, SQLet Exchange.

« Ces solutions de sauvegarde sur disque sont directement embarquées dans les baies et viennent se cumuler avec nos offres plus génériques. Elles embarquent des bases de cohérences avec les API des éditeurs. »

« SnapMAnager est une suite graphique pour restaurer des bases sans rien connaitre. Elle est accessible aux administrateurs sans compétences. Elle embarque SnapDrive pour coordonner les files systems avec une version cohérente et la garantie de luns cohérents lors de la restauration. »

« Pour piloter la relation de réplication, nous proposons également SnapMirror pour les environnements NetApp, et ReplicatorX pour les environnements hétérogènes, ce quoi nous permet d’offrir des solutions pour les applications critiques. »

« Pour la mise en place d’un PRA(plan de reprise d’activité), ce qui impose la réplication, le serveur copie toutes les opérations de la baie primaire sur la baie de réplication. Avec en prime la migration des données. SnapMirror et ReplicatorX sont donc une réponse à la problématique des clients qui n’ont pas mis en place la réplication. Ils disposent de la réplication, du test et de la migration.« 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur