Netbooks : un marché déjà dans la tourmente ?

Cloud

Les PC ultraportables économiques semblent chercher leur second souffle

Le marché des netbooks est, lui aussi, impacté par la crise économique. Acer, Asus et MSI ont raté leurs objectifs de vente pour le premier trimestre 2009.

Acer aurait vendu un peu moins de deux millions de machines, Asus environ 900.000 et MSI seulement 200.000. Les différents acteurs de ce marché font pourtant d’importantes concessions : Intel distribue dorénavant des kits tout en un à destination des constructeurs, alors que Microsoft casse le prix des licences de Windows XP. Malgré ces efforts, notre confrère DigiTimes rapporte que la demande pour les processeurs Atom connait un net ralentissement. Toutefois, Intel dément toute chute de ses ventes dans ce domaine.

Plusieurs causes pourraient expliqué cette décrue : une concurrence des notebooks d’entrée de gamme, dont les prix ont chuté, un problème d’approvisionnement de certaines pièces, par exemple les dalles LCD qui sont en quasi rupture de stock, et – pour l’Intel Atom – une concurrence en provenance des plates-formes CULV (Consumer Ultra Low Voltage).

Le marché des netbooks pourrait toutefois être relancé, avec l’apparition de machines pourvues de processeurs ARM. Les responsables de la firme britannique espèrent que de tels produits seront disponibles à un prix public inférieur à 200 dollars HT (soit environ 184 euros TTC). Voilà qui ne fera pas l’affaire d’Intel et de Microsoft, qui ne peuvent guère se lancer sur un tel segment de marché.

Le monde du PC personnel va-t-il entrer dans la spirale du « good enough », chère à Keir Thomas ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur