Netbooks : vers des ultraportables à processeurs double cœurs ?

Cloud

Grâce à la plate-forme Nvidia Ion, les constructeurs peuvent utiliser des puces plus performantes au sein des machines ultraportables. Une manière intéressante de se démarquer de la concurrence.

Le marché des ordinateurs ultraportables économiques, les fameux netbooks, est assez monotone. Un seul processeur, l’Intel Atom, « truste » aujourd’hui l’essentiel du marché. Les limitations imposées par Intel et Microsoft pour l’obtention de prix avantageux, forcent les constructeurs à adopter un design souvent identique : processeur Atom N270 ou N280, jeu de circuits Intel 945GSE, 1 Go de mémoire vive, disque dur de 160 Go et écran d’une diagonale de moins de 12 pouces.

Avec la plateforme Ion, NVIDIA revitalise le marché en proposant une offre graphique performante. Les constructeurs perdent toutefois la possibilité de profiter des prix avantageux de la plate-forme Intel réservée auxnetbooks. Certains y voient l’opportunité de s’affranchir des Atom N270 et N280 pour adopter les versions de ces processeurs adaptées aux PC de bureau.

Nos confrères de CNET News ont découvert le premier représentant de ce nouveau mouvement, le Prime Note Cresion NA du constructeur japonais Dospara. Cette machine utilise un Atom 330, une puce cadencée à 1,6 GHz, mais disposant de deux cœurs physiques. Un surcroit de puissance bienvenue. Elle dispose également de 2 Go de mémoire vive, d’un disque dur de 320 Go et d’un graveur de DVD compatible double couche. La partie graphique comprend une solution GeForce 9400M et un écran panoramique d’une diagonale de 12,1 pouces (résolution de 1366 x 768 points).

Ce produit est plus proche des ordinateurs portables classiques que des netbooks. Il reprend toutefois certains avantages de ses petits frères : faible consommation électrique et poids modéré… le tout pour un prix raisonnable de 59 980 yens, soit environ 530 euros TTC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur