NetBSD se concentre désormais sur les architectures les plus populaires

CloudOpen Source

À partir de maintenant, le projet NetBSD sera maintenu en priorité sur huit plates-formes. Les autres pourront adopter un rythme de développement plus lent.

NetBSD est un système d’exploitation UNIX open source connu pour sa très large portabilité. Il est aujourd’hui quasiment disponible pour toutes les machines et architectures processeur du marché. « Lorsque le projet NetBSD a été lancé il y a près de deux décennies, l’offre matérielle était différente de celle d’aujourd’hui. Il y avait une multitude de machines disponibles pour les systèmes d’exploitation de type Unix, et la plupart d’entre elles présentaient des capacités à peu près égales. Le seul choix judicieux, à ce moment, était de jouer la carte de la portabilité », expliquent les responsables du projet NetBSD dans une longue missive.

Toutefois, les choses ont bien changé depuis. Il est indéniable que certaines architectures processeur accaparent maintenant le marché. Dans le même temps, d’autres ne connaissent plus d’évolution notable. Développer simultanément toutes les versions de l’OS relèverait alors d’un mauvais choix stratégique.

Les responsables du projet NetBSD ont donc choisi de répartir les architectures matérielles en trois compartiments. L’effort se concentrera sur le premier, qui comprend les machines i386, AMD64 et UltraSPARC, la mouture de l’OS dédiée à Xen ainsi que – dans le domaine de l’électronique embarquée – le support des cartes d’évaluation ARM, MIPS, PowerPC et StrongARM. Dans la seconde catégorie, nous retrouvons des plates-formes qui restent certes importantes pour le projet NetBSD, mais qui ne le sont plus d’un point de vue industriel. Ces adaptations évolueront dorénavant à leur propre rythme. Nous retrouvons dans cette section 49 architectures matérielles. Enfin, le dernier compartiment, aujourd’hui vide, comprendra toutes les adaptations de NetBSD arrivées en fin de vie, faute d’activité ou d’intérêt de la part de la communauté.

Allégé, le projet NetBSD évoluera plus rapidement, la mise au point de certains portages ‘secondaires’ pouvant se faire à un rythme plus lent, suivant les désidératas, besoins et possibilités de la communauté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur