Netgem présente son décodeur TNT/IPTV

Régulations

Le fabricant se positionne sur le marché prometteur de la télévision du futur

Star des box et des décodeurs, Netgem pourrait bien renforcer sa position grâce à son nouveau terminal présenté lors du salon IPTV World Forum à Londres.

Le fabricant français mise sur le nouveau visage de la télévision, forcément IP, avec ce terminal capable de recevoir les services gratuits et payants de la TNT en définition standard et en haute définition (Mpeg4) ; mais aussi et surtout, les bouquets des opérateurs de télévision par ADSL (IPTV). Il rend possible l’accès à de nouveaux services interactifs tels que la vidéo à la demande ou le partage des contenus numériques stockés sur PC. Il peut par ailleurs être équipé d’un disque dur permettant de bénéficier des services de pause du direct et d’enregistrement numérique (PVR). “Avec cette génération de terminaux multimédias, la promesse de la télévision par Internet devient enfin une réalité : les contenus personnels, tout comme les contenus du monde entier, deviennent accessibles à la demande dans un usage simple, sécurisé et économique”, a déclaré Joseph Haddad, p-dg de Netgem. Il sera disponible dans le courant du deuxième trimestre 2006. Il devrait être distribué en France et à l’export sous des marques d’opérateurs de télécommunications et d’électronique grand public. Le marché de l’IPTV devrait connaître un important essor dans les prochaines années. Equipementiers et fournisseurs de contenus sont sur le point de lancer des plates-formes permettant de rendre la télévision beaucoup plus personnelle. “La France est le marché le plus dynamique en Europe”, déclare Bruno Fabre, vice-président en charge de l’activité Télécom de Thomson. Outre l’accès par ADSL et la possibilité de contrôler le direct grâce à un décodeur avec disque dur, ces plates-formes permettront par exemple d’échanger des contenus entre téléspectateurs! Bref de créer sa propre chaîne. Ou encore de ‘chatter’ à la manière de MSN pendant la diffusion de programmes, que ce soit en mode texte, avec des ’emoticons’, des ‘wizz’ ou en audio avec un casque. Ou encore de recevoir des appels en visiophonie sur leur téléviseur pendant un programme qui sera automatiquement mis en pause… “Le marché souhaite que les gens s’approprient leur propre télé”, s’enthousiasme Bernard Grave d’Alcatel, très impliqué dans ce sujet. Selon le cabinet d’études IMS, le nombre total de foyers abonnés à la télévision sur IP dans la région Europe-Moyen-Orient-Asie devrait atteindre les 12,5 millions d’ici 2010, soit un taux de croissance annuel moyen pondéré de 97,6% entre 2002 et 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur