NetSecL 3.2, du Linux renforcé pour les tests d’intrusion

Sécurité

La version 3.2 de la NetSecL Linux offre de meilleures performances et dispose d’outils de test modernisés et mieux intégrés. Une solution intéressante pour les spécialistes de la sécurité.

La NetSecL est une distribution Linux dédiée aux personnes souhaitant effectuer des tests d’intrusion réseau.
À cet effet, elle intègre des outils comme EtherApe (moniteur réseau), Metasploit (information sur les vulnérabilités), Nmap (scanner de ports), OpenVAS (scanner de vulnérabilités) et Wireshark (analyseur de protocole)… pour ne citer que les principaux.

Une offre stabilisée
NetSecL est aujourd’hui accessible en mouture 3.2 (téléchargeable ici).
Cette dernière propose des performances en nette hausse, corrige quelques bogues et propose des bases de données d’exploits à jour.
La distribution se veut particulièrement sécurisée. En effet, il sera  possible de démarrer sur un noyau Linux 2.6.32.8 renforcé par l’entremise de grsecurity. Le système de détection des intrusions Snort est également présent.
Pour travailler dans de bonnes conditions, l’environnement de bureau XFCE et le navigateur web Firefox 5 sont installés.

SUSE Studio en toile de fond
La NetSecL est une distribution Linux construite à partir de l’openSUSE 11.4 en version x86 32 bits. Et ce, via SUSE Studio. Elle héritera donc des caractéristiques des appliances logicielles conçues à l’aide de ce service : le DVD pourra fonctionner en mode « live » ou servir à installer le système.
L’image disque sera utilisable avec la plupart des outils de virtualisation et pourra être déployée en mode cloud (chez Amazon, par exemple). Du solide !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur