Neuf Cegetel détaille son introduction en bourse

Cloud

L’opérateur qui a vu le jour en 2005 -suite à la fusion entre Neuf Telecom et
Neuf Cegetel- s’introduit en bourse. L’offre débute aujourd’hui

L’opération s’accompagnera d’une augmentation de capital portant sur un maximum de 11,25 millions de titres.

Qui plus est, l’opérateur alternatif sera valorisé, en milieu de fourchette de prix, entre 3,9 milliards d’euros et 4,2 milliards d’euros en cas d’exercice de l’option de surallocation. La fourchette indicative du prix applicable au placement global et à l’offre à prix ouvert est entre 19,00 euros et 22,08 euros par action.

La taille de l’offre sur la base du point médian de la fourchette indicative de prix est d’environ 761 millions d’euros, y compris une augmentation de capital d’environ 201 millions d’euros. Neuf Cegetel mettra ainsi sur le marché 18,5% de son capital (20,5% en cas d’exercice total de l’option de surallocation).

Pas moins de 37.026.722 d’actions sont offertes dans le cadre du placement global et de l’offre à prix ouvert représentant environ 18,5% du capital après augmentation de capital (avant exercice de l’option de sur-allocation).

L’option de sur-allocation porte sur un maximum de 4 231 222 actions (incluant un maximum de 1 467 391 actions nouvelles), ce qui portera la taille de l’Offre en cas d’exercice intégral de cette option à 847 millions d’euros, soit 20,5% du capital.

Selon le communiqué de Neuf Cegetel,“1,25 million d’actions seront proposées aux salariés de l’opérateur.” Ces dernières seront proposées à un tarif avantageux compris entre 15,20 à 17,67 euros.

L’actionnariat après l’introduction en bourse

Lors de sa conférence de presse, l’opérateur par la voix de son CEO Jacques Veyrat, a précisé que son deuxième actionnaire à hauteur de 35% (avant introduction), Louis Dreyfus Technologies SAS cédera à SFR 5.086.208 millions de titres au prix de l’offre.

La répartition de l’actionnariat après l’introduction en bourse est la suivante, SFR qui est le principal actionnaire avec 40,6%, Louis Dreyfus 29,6%, les actionnaires financiers 6,9% et les autres 2,5%.

À ce propos, Veyrat précise que “qu’il n’y aura pas de désengagement de Louis Dreyfus,” et que “le groupe souhaitait attirer de nouveaux actionnaires, français ou étrangers”.

Interrogé sur les raisons de ce mouvement, le groupe indique que cette opération a été décidée pour que “la filiale mobile de Vivendi maintienne sa participation au niveau de 40,66%.”

Pour Jacques Veyrat, “l’introduction en bourse va permettre de se renforcer dans le haut débit” et également de s’approcher de son objectif de 2 millions d’abonnés à son offre ADSL d’ici la fin de l’année ADSL fin 2006 et s’approcher des 18% de parts de marché.”

“Entre 2007 et 2008, le grand enjeu est d’offrir le haut débit aux Français qui ne l’ont pas encore. Nous n’allons pas investir dans la fibre optique dans l’immédiat, mais plutôt à partir de 2009, en commençant par les grands centres urbains.”

Enfin, interrogé sur le potentiel du WiMax, Veyrat a déclaré : ” Avec notre filiale commune avec SFR nous avons l’intention d’investir 60 millions d’euros pour les deux principales régions de France.”

Calendrier provisionnel de l’offre:-11octobre : Ouverture de l’OPO et du placement global.-23 octobre Clôture de l’OPO à 17h00 (heure de Paris) et 23h59 pour les souscriptions par Internet.-24 octobre : Clôture du placement global à 12h00 (heure de Paris et fixation du prix de l’offre et allocations-25 octobre : Début des négociations des actions Neuf Cegetel-27 octobre : Réglement-livraison des actions de l’OPO et du placement global

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur