Neuf Cegetel lancera une offre FTTH ciblée cette année

Régulations

Toujours réservé sur la maturité de cette technologie, l’opérateur se doit
néanmoins d’occuper le terrain

Même si Neuf Cegetel martèle que l’ADSL reste sa priorité face à la fibre optique qui selon lui devrait s’imposer à long terme, ses récents mouvements illustrent le contraire. Il faut dire que les offensives de France Télécom et de Free commencent à prendre de l’ampleur, et il n’agit de ne pas se laisser décrocher.

Outre le rachat de Mediafibre, fournisseur d’accès en fibre optique présent dans la région de Pau (3.000 clients) pour un montant non significatif, l’opérateur vient de mettre en place une division exclusivement réservée au très haut débit. Elle sera dirigée par François Paulus, qui était à la tête de la division réseau et marketing. Par ailleurs, sa nouvelle Neufbox, lancée cette semaine, est quasiment prête pour recevoir le très haut débit.

Mais surtout, dans une interview au Journal du Net, Michel Paulin, directeur général de Neuf Cegetel confirme le lancement d’une offre grand public cette année. Ciblée, entourée de réserves, mais une offre quand même…

“Comme nous l’avons déjà dit, l’accès Internet par fibre optique n’est pas une découverte chez Neuf Cegetel qui relie déjà en FTTH de nombreux sites d’entreprises, par exemple tous les hôpitaux de Paris. Historiquement, notre modèle économique repose sur la fibre : nous sommes l’un des rares opérateurs à avoir déployé un réseau backbone de fibre optique longue distance, d’ailleurs largement utilisé par nos concurrents.

Nous sommes convaincus que la fibre est le moyen à long terme pour offrir l’accès Internet à très haut débit. Mais à l’heure actuelle, nous pensons que l’ADSL reste le meilleur moyen pour offrir le haut débit au plus grand nombre. Nous continuerons donc à investir massivement dans le dégroupage afin d’étendre notre couverture de la population française.Ceci étant dit, nous lancerons une offre commerciale FTTH pour le grand public sur quelques zones courant 2007″ .

Logiquement, Neuf Cegetel s’appuiera sur l’expertise de Mediafibre dans un premier temps. “Nous allons pouvoir tester les usages et services les plus adaptés à une offre très haut débit (THD). Mediafibre est un laboratoire grandeur nature qui va nous permettre de nous appuyer de véritables expériences clients pour élaborer notre offre FTTH”.

Pour autant, l’opérateur estime que la situation réglementaire n’est pas claire. En effet, se pose la question de l’ouverture du réseau de France Télécom. “Au-delà de l’ouverture des réseaux à la concurrence, le vrai enjeu porte sur le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire national, et pas sur les seules grandes villes. Pour éviter un déploiement élitiste de la fibre, il faut encourager les partenariats avec les collectivités locales”.

Enfin, comme France Télécom, Neuf estime que la fibre ne sera viable que si les contenus spécifiques suivent. “La fibre n’a d’intérêt que si l’opérateur est en mesure d’offrir à ses clients des contenus très haut débit, comme la TV HD, la VoD, etc. Or aujourd’hui, pour accéder aux contenus, il faut être producteur et non pas simple distributeur”.

Malgré toutes ces réserves, l’annonce de Neuf Cegetel de lancer une offre commerciale dès 2007 est une surprise. En décembre dernier, Jacques Veyrat, président de l’opérateur expliquait : c’est “un sujet pour 2009.La demande ne justifie pas encore des débits supérieurs à ceux de l’ADSL”.

Mais les offensives de Free et France Télécom semblent avoir pesé dans la balance.

En octobre dernier, Free dégainait le premier en annonçant une offensive de taille. Le deuxième FAI français rachète Citéfibre et son réseau.

Premier opérateur de la fibre optique jusqu’à l’abonné, Cinéfibre, créé en 2004, dispose d’une expertise reconnue pour le déploiement des réseaux en fibre optique à Paris, en particulier pour le câblage vertical des immeubles.

Iliad compte investir un milliard d’euros d’ici à 2012 pour étendre progressivement son réseau dans certaines villes de banlieue et dans certains quartiers de villes de province. Plus de 10 millions de Français, soit plus de 4 millions de prises raccordables seront éligibles d’ici 2012, promet le groupe.

En décembre, alors qu’il s’en tenait à des expérimentations en région parisienne estimant comme Neuf que le marché n’est pas prêt, France Télécom contre-attaque en annonçant un calendrier pour un lancement national.

Une phase de pré-déploiement aura lieu entre 2007 et 2008. L’offre sera disponible dès mars 2007 à Paris et dans plusieurs zones limitrophes. Elle sera progressivement disponible à partir de juin 2007, dans une dizaine de villes dont les premières seront Lille, Lyon, Marseille, Poitiers et Toulouse.

La technologie utilisée est le FTTH (Fiber To The Home) combinée au GPON (Giga Passive Optical Network). Le GPON permet d’atteindre des débits jusqu’à 2 5 Gigabits/s en descendant et 1,2 Gigabits/s en remontant.

Orange cible 150.000 à 200.000 clients raccordés sur une base de plus d’un million de clients raccordables fin 2008. Les investissements cumulés pour la période 2007-2008 sont évalués à 270 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur