Neuf lance 'My Easy', un deuxième PC pour moins de 10 euros par mois

Régulations

Le groupe Neuf Cegetel propose une machine ultra simple, sorte de borne d’accès Internet, destinée à s’imposer dans les foyers

Neuf Cegetel veut faciliter la démocratisation de l’informatique et de l’Internet dans les foyers. Le groupe lance donc “My easy” un PC prêt à l’emploi et directement connectable au Net qui se présente sous la forme d’une grosse boîte que certaines mauvaises langues comparent à une friteuse.

Selon le fournisseur d’accès, la solution comporte moult avantages : rien à installer, un démarrage rapide (35 secondes), des mises à jour automatiques régulières et un pack de sécurité composé d’un pare-feu, d’un antispyware, d’un antispam, d’un anti pop up et du contrôle parental. Le boîtier, fonctionnera sous Linux, l’OS libre qui ne “plante jamais“. Microsoft appréciera.

Conçu comme un “second ordinateur” dans le foyer, l’objectif de cette box est de se connecter simplement à la solution du fournisseur d’accès déjà présente (quelque soit son fournisseur), par ethernet ou par Wifi. Le débit dépend de la connexion préalablement souscrite par l’usager. L’IPTV sera uniquement disponible pour les abonnés de Neuf. En revanche, la borne ne permettra pas d’utiliser la téléphonie par IP.

Trois interfaces d’utilisation sont accessibles, « easy », « kid » et « expert ». Chacune d’entre elles contient déjà des onglets propres à la navigation. Néanmoins, elles seront personnalisables.

Outre sa simplicité, l’offre se veut économique. Pour 9,90 euros par mois (soit 118,80 euros par an), les utilisateurs reçoivent le boîtier MyEasy, un clavier et une souris. L’écran, de taille variable, reste à la charge du souscripteur. Il faut compter au moins 99 euros pour en acquérir un. Et autant pour la mise en service.

Techniquement, Easy Gate n’est pas une bête de course (mais ce n’est pas ce qu’on lui demande). Elle embarque un processeur Intel Celeron cadencé à 600 MHz., une mémoire vive de 512 Mo et une mémoire (flash) de stockage de seulement 512 Mo.

Le FAI semble particulièrement miser sur les aspects prêt à l’emploi et simplicité d’utilisation. La signature d’un partenariat avec ‘docteur ordinateur’, un spécialiste du dépannage à domicile, permet d’assurer un soutien téléphonique technique par des “professionnels de l’informatique“, le tout par une hotline dédiée. Un bon argument pour convaincre les familles.

My easy” est loin d’être le premier essai de Neuf Cegetel dans ce créneau du prêt à l’emploi. Pour mémoire, l’opérateur avait déjà lancé une offre similaire en 2006. Plus chère (39,90 euros mensuels) l’Easy Gate mettait à disposition des usagers une box similaire mais agrémentée d’une connexion haut débit fournie par le FAI. Le boîtier embarquait également un OS Linux. Le service n’était pas compatible avec d’autres fournisseurs d’accès et visait les seniors et les réfractaires à l’informatique.

Aujourd’hui, l’heure est à l’ouverture. “My easy” pourrait permettre à Neuf de s’imposer sur le secteur de l’informatique facile, clef en main. Après tout, les clients existent, ce sont paradoxalement les offres qui font défaut. Pour autant, il est encore difficile d’évaluer la taille de ce marché, Neuf Cegetel refuse par exemple de donner les chiffres de vente de son Easy Gate…

Mais la concurrence est déjà là. Asus va en effet lancer le Eee, un PC ultra-portable destiné à se connecter à Internet, pour moins de 300 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur