Neuf Telecom et Cegetel, opérateurs ‘MVNO’ avec SFR

Régulations

Ce n’est pas un, mais deux accords d’opérateurs mobiles virtuels que SFR a signés. Il s’agit de cibler les entreprises et les collectivités

SFR, roi des opérateurs virtuels? La filiale de Vivendi Universal multiplie en effet les accords de MVNO (Mobile Virtual Network Operator) avec la concurrence. Pour rappel, un opérateur virtuel achète en gros des minutes de communications à un opérateur classique et revend ensuite sous son propre nom, ses offres. Un MVNO ne possède pas de réseau.

Déjà associé à Debitel pour le grand public, SFR développe aujourd’hui une stratégie orientée vers l’entreprise et notamment les PME. Et sur ce terrain, SFR ne fait pas les choses à moitié. Début février, Futur Telecom devient MVNO avec SFR sur le marché des PME (voir notre article) avec une offre à 15 euros par mois permettant de téléphoner de façon gratuite et illimité entre les mobiles et les mobiles, les mobiles et les fixes et entre les fixes de l’entreprise. En mars, ce sont des rumeurs d’accord entre SFR et Cegetel qui se confirment. Les deux sociétés soeurs, elles appartiennent à Vivendi Universal, annoncent aujourd’hui un accord de MVNO portant toujours sur les PME. Cette fois, il s’agit de faire converger le fixe (Cegetel) et le mobile (SFR). Cegetel pourra ainsi compléter ses offres de téléphonie fixe, d’accès à internet et de réseaux de données, par une offre de téléphonie mobile appuyée sur le réseau de SFR. Une première offre, intitulée “C Mobile”, sera lancée d’ici la fin du 1er semestre 2005. Elle permettra aux PME de profiter d’économies, notamment sur les communications fixes et mobiles entre les collaborateurs d’une même entreprise. Ces appels internes représentent environ 30% des communications totales. “L’objectif est de répondre à la demande des entreprises, plus particulièrement les PME, qui souhaitent une offre conjointe fixe et mobile, avec un interlocuteur télécoms unique et des conditions tarifaires globales, dans un souci de simplification et de productivité”, indique Cegetel. Les PME représentent bien une cible privilégiée de SFR. “Ce marché est plus dynamique que celui des grands comptes. Et il y a une forte demande de mobilité et de convergence voix/data”, explique Franck Cadoret, directeur commercial de SFR. Et de poursuivre: “les PME sont la locomotive de l’innovation. Un exemple: ce sont ces entreprises qui achètent le plus de cartes SFR 3G qui permettent de se connecter à l’UMTS sur un PC portable”. Il s’agit également d’attaquer le leader, France Télécom, qui détient 56% du marché entreprise (contre 34% pour SFR et 10% pour BouyguesTel). Dans le même temps, un accord de MVNO entre Neuf Telecom et SFR est également annoncé. Neuf Telecom, FAI Internet souhaite offrir “des services de convergence, associant la téléphonie mobile à son portefeuille complet d’offres, à l’ensemble de ses clients entreprises, professionnels, administrations et collectivités locales”. Cette fois il s’agit de faire converger téléphonie mobile et accès Internet. Neuf Telecom est très présent sur le marché entreprises où il compte 30.000 clients et réalise 40% de son chiffre d’affaires. La gamme de services de Neuf Telecom sera commercialisée au travers de son réseau de vente directe et indirecte. Neuf Telecom dispose de 400 commerciaux répartis dans 30 agences sur l’ensemble du territoire national, avec des partenaires opérateurs (switchless), et des canaux de vente indirecte (installateurs privés, SSII).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur