New York: quand la grève dynamise l’e-commerce

Régulations

New York, étranglée par une grève des transports, voit ses grandes artères désertées. Le commerce en ligne se frotte les mains !

La grève des transports, métro et bus, qui paralyse New York actuellement, aura eu des effets inattendus sur le commerce de détail. Les commerçants ont commencé à se plaindre, subissant une absence de clientèle. En revanche, l’e-commerce en tirerait largement profit.

Les jours qui précèdent les fêtes de Noël sont généralement très profitables aux boutiques, avec leur afflux d’acheteurs. Et voilà que la grève surprise des syndicats des transports new-yorkais est venue bouleverser la donne. Premier effet, le mardi 20 décembre a connu un report sur les sites d’e-commerce, avec une progression de 24 % des ventes par rapport à la même période de l’an passé. Les cybermarchands sont sous pression: ils sont contraints de respecter leurs engagements de livraison avant le 25 décembre? Second effet, les boutiques new-yorkaises qui disposent d’un site Web ont assisté à une forte progression de sa fréquentation, quel que soit le type de commerce. La progression varierait de 15 % à 60 %. La grève des transports vient confirmer que New York est l’une des plus grandes métropoles des États-Unis et draine une partie de sa consommation. Mais surtout, s’il faut en tirer une conclusion, elle souligne la pertinence de disposer d’un site Web, même pour le commerce traditionnel. Il restera cependant à estimer combien le Web aura permis de compenser par rapport aux achats traditionnels empêchés par la grève. Pas facile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur