NFT : Tim Berners-Lee vend une image du code source du Web pour 5,4 millions $

Business

Le certificat d’authenticité numérique (NFT) comprend une version animée représentant environ 9 555 lignes de code , une visualisation animée du code de 30 minutes, une affiche numérique du code et une lettre numérique écrite par Berners-Lee en juin 2021. Les 5,4 millions $ seront versé à des oeuvres de charité.

« Les codes et protocoles de base sur le Web sont libres de droits, comme ils l’ont toujours été. Je ne vends pas le Web – vous n’aurez pas à commencer à payer pour suivre les liens. Je ne vends même pas le code source. Je vends une image que j’ai faite, avec un programme Python que j’ai écrit moi-même, de ce à quoi ressemblerait le code source s’il était collé au mur et signé par moi. » a déclaré Tim Berners-Lee au quotidien anglais The Guardian.

A l’issue d’une semaine d’enchères, débutée le 23 juin et orchestrée par Sotheby’s, le NFT a trouvé un acquéreur, qui reste pour le moment anonyme, pour 5,4 millions $.

En 1989, Tim Berners-Lee, physicien employé du CERN ( Conseil européen pour la recherche nucléaire devenu Organisation européenne pour la recherche nucléaire) imagine un système de partage de l’information pour  permettre aux scientifiques d’accéder à des données où qu’ils se trouvent dans le monde. Il baptise ce nouveau réseau World Wide Web (WWW). 

Dans la foulée, il  invente les concepts d’URL , de HTTP  et le langage HTML (basé sur SGML).

Quatre éléments différents ont été vendus dans le cadre d’un seul NFT : des fichiers horodatés du code source, une vidéo animée du code en cours d’écriture, une lettre de Tim Berners-Lee et une affiche numérique du code, créée par ses soins.

L’enchère la plus élevée a atteint 3,5 millions $ pendant la majeure partie du dernier jour – mais il y a eu une vague d’offres dans les 15 dernières minutes. Elle avait commencé le 23 juin, avec une offre d’ouverture de 1 000 $.

La vente a dépassé les 2,9 millions $ dépensés pour le premier tweet du fondateur de Twitter, Jack Dorsey, vendu en mars dernier.


Avis d'experts de l'IT