Nicolas Frapard, HGST : « L’hélium dans un disque dur est une révolution »

Cloud

Après l’annonce par HGST du premier disque dur 6To, Nicolas Frapard, directeur des ventes de HGST, fait le point sur la technologie des disques hélium proposée par la filiale de Western Digital.

Avec l’annonce du nouveau disque dur hélium UltraStar HE6, HGST – ex Hitachi Global Storage Technologies, devenue filiale de Western Digital – tire son offre vers le haut, soit les 6 To dans un disque de 3,5 pouces. Nicolas Frapard, Directeur des ventes EMEA de HGST, a répondu à nos questions.

Silicon.fr : Vous avez annoncé votre technologie exclusive de disques durs hélium il y a un an, et vous atteignez déjà les 6To ! Qu’est-ce que cela apporte ?

Nicolas Frapart : Nous annonçons en effet la livraison de l’hélium UltraStar HE6, dont la capacité est de 6 To. C’est 50 % de capacité en plus que ce qu’offrait l’industrie jusqu’à maintenant. Soit autant de possibilité de réduire les coûts des batteries de serveurs dans le datacenter. Il ne s’agit plus seulement d’analyser le coût d’acquisition, mais le coût d’avantages dans le cycle de vie du produit. Les autres attributs de nos produits hélium portent sur moins de résistance et de friction, donc une consommation énergétique réduite de 30 %. La réduction de la consommation au To est de l’ordre de 49 %. La température est également inférieure de 5°, ce qui apporte un avantage dans le refroidissement. Dans la course à la capacité, nous apportons plus de stockage dans moins d’espace, et nous réduisons les contraintes physiques.

Tout cela est apporté par l’hélium dans lequel sont enfermés les plateaux des disques durs ?

L’hélium dans un disque dur, à la place de l’air, est une rupture, nous pourrions même dire une révolution. L’hélium est 7 fois moins dense, ce qui permet d’exploiter des plateaux plus fins et plus rapprochés. Sur un même facteur de forme, nous plaçons 7 plateaux plutôt que 5. La performance est à parité du marché, équivalente à l’UltraStar 4000 qui aligne 4 To sur 5 plateaux, mais la consommation énergétique est surprenante. Notre technologie permet de déployer moins de serveurs, moins de câbles, également de simplifier la gestion du réseau. La réduction du coût total de possession du datacenter est située entre 2 et 23 %. Ajoutons à cela moins d’Opex (dépenses de fonctionnement), avec une réduction du coût énergétique et du refroidissement, et une meilleure gestion de l’espace.

HGST_6TB_HE6HDD_how it works

Cette technologie n’apporte-t-elle pas plus de contraintes ?

Nous offrons la même fiabilité. Nous sommes le seul fabricant de disques à stipuler 2 millions d’heures d’usage. Il n’y a donc pas de prise de risque supplémentaire pour nos clients, ni d’incidence sur la taille de l’infrastructure. Nous travaillons l’hélium depuis les années 90. Ce qui est nouveau, c’est notre technologie qui permet d’éviter toute fuite de l’hélium, à laquelle s’ajoute la mise en place d’une production économiquement viable. Les acteurs sont limités, car le processus est complexe et demande énormément de temps pour parvenir à des production en volumes.

La tarification à capacité égale est en revanche plus élevée…

Sur le pricing, il y a aura un surcoût, mais le prix d’acquisition n’est pas si important. La valeur du produit s’inscrit dans le temps. Le prix n’est certes pas négligeable, mais il présente moins d’intérêt.

HGST_6TB_HE6HDD_comparison

Dans l’immédiat, l’hélium est-il la seule solution pour augmenter la densité des disques durs dans le format 3,5 pouces imposé ?

L’hélium n’est pas une technologie isolée, c’est un des éléments qui nous permettent d’augmenter notre densité. La technologie SMR est à venir en 2014. Elle sera suivie en 2016/2017 par le HAMR, qui exploite un laser pour la polarisation stable des grains de matière. Le grand paradoxe, c’est que la demande de capacité augmente de 50 % chaque année, mais que la densité sur disque ne progresse que de 20 à 30 %. Nous devons retrouver des accélérations de densité de l’ordre de 30 à 40 %, comme les années précédentes. 85 % des données dans le monde résident sur dans les disques. Toute nouvelle technologie doit s’inscrire dans la notion de coût total de possession. Et le tiering devient essentiel. Nous devons pouvoir customiser nos produits pour répondre à la demande, qui porte également sur la réduction des coûts, afin de répondre aux contraintes des datacenters.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur