Nintendo 3DS: risques virtuels pour console bien réelle?

Sécurité

Nintendo tente d’éteindre la polémique sur les dangers que sa nouvelle console de jeu 3DS induiraient sur la santé. Polémique que le constructeur nippon a lui-même alimentée.

La Nintendo 3DS est-elle dangereuse? Pas le moins du monde assure Nintendo. Pour tenter de mettre fin à la polémique sur les effets potentiellement néfastes de la nouvelle console de jeu portable, Saturo Iwata, le dirigeant de la firme réputé pour sa discrétion, n’a pas hésité à sortir de sa réserve pour assurer qu’il n’y avait aucun risque.

C’est pourtant Nintendo en personne qui a alimenté le moulin à rumeurs. Le mois dernier, l’entreprise conseillait de limiter la durée d’utilisation de la console aux plus jeunes enfants afin de ne pas perturber leur développement visuel. Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme relayant, sans preuves scientifiques à l’appui, les pires conséquences sur la santé humaine que développerait la future console.

Rappelons que la 3DS offrira un affichage en relief des jeux dont l’utilisation ne nécessitera pas de lunettes spéciales comme c’est généralement le cas pour les films au cinéma ou en Bluray/télévision. « Nous voulons informer nos clients de manière pro-active même si ce n’est pas nécessairement bon pour nos ventes », a justifié le dirigeant à l’occasion d’une interview donnée à l’agence Down Jones selon des propos repris par Les Echos (11/01).

L’enjeu est pourtant de taille. Nintendo entend lancer son produit le 26 février prochain au Japon, un mois plus tard sur les marchés occidentaux. Avec la 3DS, Nintendo espère relancer les ventes de sa console dont le précédent modèle, la DSi, n’a pas rencontré le succès escompté. Nintendo vise  les 4 millions de sa nouvelle console avant le printemps, dont 1,5 million sur l’archipel (vendue autour de 230 euros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur